Droïdes header

Corps mécaniques mais cœurs d’or ! Les droïdes célèbres d’une galaxie lointaine.

Bonjour à tous, ici Ark-a-DY votre guide intergalactique qui revient encore et toujours vous parler de son univers préféré. Cette fois-ci pas de texte romancé, de visite guidée ou de longue analyse. Juste un très court exercice d’écriture à propos des 5 droïdes le plus célèbres et marquants que l’on peut trouver dans cette galaxie, lointaine, très lointaine.

Note : pour des raisons de simplicité, il n’y aura ici que des données issues des films. Et nous ne parlerons que des 5 plus « importants » droïdes de cet univers. Et non de la multitude de droïdes qui existe !

/!\ spoilers possibles sur l’Episode VII, l’Episode VIII, Rogue One et Solo.

Voici donc, selon votre guide intergalactique :

5 droïdes mythiques et célèbres issus d’une galaxie lointaine, très lointaine.

C3-PO, l’incontournable droïde de protocole.

C3-PO c’est l’exemple même du droïde fait de bric et de broc, comme en témoignent d’abord son manque de « carrosserie » puis sa dorure partielle. Oui oui, ouvrez bien les yeux avant d’avoir un bras rouge, il avait aussi une jambe grise ! En même temps, il a été construit par un gamin de 8 ans sur une planète loin de tout et peu développée…

© C-3PO by Steve Argyle
© C-3PO by Steve Argyle

Côté programmation, on ne sait pas trop comment Anakin s’est débrouillé. Mais au final, son droïde d’assistance sait parler plus de 6 millions de formes de communication et est programmé pour l’étiquette et le protocole. Autant dire qu’au début, à simplement aider Shmi dans une ferme d’humidité perdue sur Tatooine il a dû bien s’ennuyer…

Par contre, côté caractère, C3-PO est gâté. Il râle tout le temps, fait preuve d’une mauvaise foi absolue et ne comprend pas vraiment tout ce qui se passe autour de lui. Il manque aussi plusieurs occasions de se taire (et verra de ce fait sa mémoire effacée)… Allez savoir où il a appris tout ça, mais avec de tels traits de caractère, il serait presque humain…

R2-D2, le fidèle astromécano.

À la base, R2-D2 c’est juste un petit astromécano de la nef personnelle de la Reine de Naboo, sans doute issu d’une chaîne de montage classique. Mais après avoir réussi à sauver la nef en pleine bataille spatiale, il est devenu l’assistant personnel de cette dernière et de sa famille.

© R2D2 2016 colours by Steve Andrew (droïdes)
© R2D2 2016 colours by Steve Andrew

Offert ensuite par Padmé à Anakin, il est évident que ce dernier a pas mal bidouillé son nouvel astromécano. Au point que R2-D2 est devenu capable de prendre des initiatives (souvent hasardeuse, certes, mais se terminant bien.) Mais plus que ça, R2 apprend de ses erreurs. Il évolue sans cesse et fait également preuve d’une très grande fidélité envers la famille Skywalker.

Coté caractère, il faut tout de même noter qu’il profite du fait que personne (ou presque) ne le comprenne pour jurer comme un charretier à tout bout de champ. Ce qui a le don d’agacer prodigieusement son acolyte, le si courtois droïde de protocole qu’est C3-PO.

K2-SO, droïde impérial puis membre de Rogue One.

À la base, K2-SO est un droïde impérial, lui aussi fabriqué en série. Mais finalement capturé par l’Alliance Rebelle, il a été reprogrammé par Cassian Andore afin de les servir. Il s’avère particulièrement utile puisqu’il connait nombres de protocoles de l’Empire et peut aisément s’infiltrer auprès de ses anciens employeurs.

© K2SO by whereisnovember
© K2SO by whereisnovember

Le seul problème c’est que reconditionnement a (un peu !) altéré ses circuits. Sa nouvelle programmation le pousse désormais à dire ce qui lui passe par la tête, sans aucun filtre. Et comme beaucoup de droïdes, il ne connait que le premier degré. Autant dire qu’il est parfois difficile de discuter avec lui et encore plus de faire de l’humour ! Par ailleurs, il passe son temps à calculer des probabilités diverses (mais très souvent pessimistes) même quand on ne lui demande rien. Ce qui rappelle d’ailleurs un certain droïde de protocole…

Son grand objectif dans la vie est d’avoir enfin le droit de porter une arme. D’autant qu’il ne comprend pas comment une repris de justice peut avoir de droit d’être armée et pas lui ! Son caractère en fait néanmoins, un droïde loyal à l’extrême envers la Rébellion et surtout son capitaine. Ce qui au final fait de lui un membre à part entière et indispensable de l’hétéroclite commando qu’est Rogue One.

L3-37, experte cartographe et docteur ès revolte !

L3 est construite avec diverses pièces de droïdes protocolaires et d’astromécano ce qui en fait un modèle unique et non-répertorié. Pour des facilités de réparation, nombreux fils et système ont également été laissé apparents et facile d’accès. En outre, elle possède la meilleure carte de la galaxie et s’avère donc capable d’organiser n’importe quel voyage et de calculer n’importe quelle destination ! Ce qui en fait un parfait co-pilote.

© you do not want to go there by grim1978
© you do not want to go there by grim1978

Son caractère en revanche complique parfois de beaucoup les missions auxquelles elle participe. En effet, convaincue que tous les droïdes doivent disposer de leur libre-arbitre – au même titre que les êtres vivants – elle milite fortement pour leurs droits. Et avec son caractère bien trempé cela tourne souvent vite à la catastrophe, que ce soit lorsqu’elle interpelle de manière virulente des propriétaires de droïdes, lorsqu’elle interrompt des combats de droïdes ou lorsqu’elle se met carrément en tête de déclencher une révolte !

En outre, elle est absolument persuadée que son propriétaire est raide dingue d’elle, et reconnait qu’elle n’est pas totalement indifférente à lui. Mais, fort heureusement, elle a aussi conscience que c’est une relation qui ne mènera nulle part. Et oui, on peut être droïde et rêver au prince charmant !

BB-8, petit, rond et mignon mais débrouillard !

Modèle de remplacement des vieux RD, BB-8 est lui aussi issu d’une chaîne de montage classique. Ce qui ne l’empêche pas d’être un cas à part parmi les siens. Propriété du pilote de la Résistance, Poe Dameron, BB-8 se montre capable de faire preuve de débrouillardise, surtout quand il se retrouve seul sur une planète perdue.

© BB8 by Almerious (droïdes)
© BB8 by Almerious

S’il a également tendance à se mettre dans les ennuis, il est aussi capable de s’en sortir seul (ou presque). Par sa forme, son tempérament et sa débrouillardise, il se fait très facilement des alliés et s’avère être un atout non négligeable pour la Résistance. Il est en outre capable de comprendre rapidement ce qu’on attend de lui et parfois même (et à leur grande surprise) de dépasser les attentes de ses compagnons.

D’une grande fidélité envers son maître et ses amis, il s’avère être le digne successeur de R2-D2 qu’il semble un peu considérer comme un modèle.

 

Et vous, quels sont les droïdes qui vous ont marqué dans cette saga ? N’hésitez pas à nous le faire savoir dans les commentaires et à voter pour votre droïde préféré dans le sondage associé. Et n’oubliez pas, pour toutes questions sur cet univers, Ark-a-DY votre guide intergalactique reste à votre disposition.

Sources

Les films et spin-off de la saga.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.