Sith

Jedi ou Sith : dois-je succomber au côté Obscur de la Force ? (2/3)

Chers amis, nous entrons maintenant dans la seconde partie de cette étude. Nous avons vu ensemble ce qu’est l’Ordre Jedi, ainsi que quelques arguments pour ou contre les rejoindre. Si vous n’avez pas été convaincu par le côté Lumineux, peut-être vous laisserez vous séduire par le côté Obscur et deviendrez un Seigneur Sith ?

Continuons ainsi par une présentation de l’Empire Sith et des arguments pour/contre les rejoindre.

Cette seconde partie de l’analyse sera découpée comme suit :

Note : Cet article contient en vrac des infos et des anecdotes issues aussi bien de l’univers étendu « Légende » que du Canon. Force est cependant de reconnaître que l’univers « Légende » a bien plus été exploité que le « Canon » pour la rédaction de cette suite d’article. Tout simplement parce que votre guide maîtrise mieux cet univers que l’autre et qu’il est bien plus étoffé !

Et pour rappel : l’an 0 de référence correspond à la Bataille de Yavin, qui se déroule à la fin de l’Épisode IV – Un Nouvel Espoir.

Présentation rapide de l’Empire Sith.

L’Empire Sith est un ordre millénaire d’utilisateurs de la Force voués au Côté Obscur. Le désir de puissance des Sith et leurs grandes capacités guerrières les mènent à tenter régulièrement de prendre le contrôle de la galaxie et à s’opposer continuellement aux Jedi.

Les Sith de Korriban.

Il est impossible de commencer à présenter cet Empire sans d’abord présenter les tout premiers Sith.

À l’origine, avant même l’avènement de la République Galactique, vivait sur la planète Korriban un peuple, appelé Sith, qui possédait naturellement la maîtrise de la Force. Leur société, bien que primitive, reposait sur un système de castes : celle des esclaves, celle des guerriers, appelés Massassi, celles des Zuguruk, les ingénieurs et celle des magiciens, les Kissai dont la sensibilité naturelle à la Force en faisait des hommes craints par le reste de la population. Ce sont donc les magiciens qui dirigeaient les clans Sith. Eux-mêmes étant dirigés par un roi portant le titre de Sith’ari.

C’est de leur rencontre avec les premiers Jedi Noirs, chassés de l’Ordre Jedi que naîtra la création d’un Ordre Sith tel que nous le connaissons plus ou moins maintenant.

Histoire de l’Empire Sith.

« Un Sith n’est rien d’autre qu’une bête brutale », disait Obi-Wan Kenobi. Et ce n’est pas faux. En effet, de par leur nature belliqueuse, les Sith ont provoqué de nombreuses guerres, aussi bien contre leurs ennemis qu’entre eux. C’est ce qui amena parfois cet ordre guerrier au bord de la disparition.

Les Deux Grands Schismes.

Vers l’an -25 000, un conflit interne, le Premier Grand Schisme, ébranla l’Ordre Jedi et les Jedi Noirs, adeptes du Côté Obscur, furent vaincus. 18 000 ans plus tard, une poignée de Jedi se tourna de nouveau vers l’ombre. Ce second schisme, provoqua une nouvelle guerre : les Cent Ans d’Obscurité. Suite à leur défaite, les Jedi Noirs, menés par les Jedi déchus Ajunta Pall et XoXaan s’exilèrent. Ils découvrirent alors Korriban et le peuple Sith. Très vite, les Jedi Noirs, y prirent le pouvoir, créant ainsi l’Empire Sith et Ajunta Pall devint le tout premier Seigneur Noir des Sith. Après deux millénaires de mélanges entre les deux cultures les différences entre les natifs de Korriban et les exilés Jedi disparurent. Le terme de « Sith » engloba alors non seulement le peuple originaire de Korriban, mais aussi les puissants Seigneurs qui les dirigeaient. Ils furent dès lors appelés « Seigneurs Sith ».

La Grande Guerre de l’Hyperespace.

Pendant quelques millénaires après l’exil des Jedi Noirs, les routes spatiales pour rejoindre la République depuis Korriban furent oubliées. Jusqu’à ce qu’un vaisseau d’exploration de la République n’arrive finalement sur Korriban vers -5 000. Voyant l’occasion de se venger de l’Ordre Jedi qui les avait exilés, les Seigneurs Sith, s’emparèrent des cartes stellaires contenues dans le vaisseau et le 10ème Seigneur Noir des Sith, Naga Sadow, mena l’invasion de la République. Ce fut la Grande Guerre de l’Hyperespace. Toutefois, la République l’emporta. Les Seigneurs Sith furent éliminés et l’Empire Sith détruit. Les rares survivants s’échappèrent dans les Régions Inconnues et Naga Sadow s’exila en secret sur Yavin IV.

Les Guerres Bestiales.

En l’an -4 400, Freedon Nadd quitta l’Ordre Jedi. Il découvrit alors les restes de l’Ancien Empire Sith et remonta la trace de Sadow jusqu’à Yavin IV où il tua ce dernier et prit sa place. Fort d’un nouveau pouvoir, Nadd instaura un règne de terreur. Ce faisant, Nadd provoqua toutefois sa propre chute. Lorsque ses opposants, qu’il avait exilés, revinrent en force et provoquèrent les Guerres Bestiales, Freedon Nadd fut dépassé et finalement terrassé. Lorsque ces guerres prirent fin en -4 000, l’esprit de Nadd attira Exar Kun, un jeune Jedi, au plus profond du côté Obscur de la Force, l’initiant aux voies des Sith.

La Grande Guerre des Sith.

En l’an -3 997, Kun se débarrassa de l’esprit de Freedon Nadd et lança ainsi la Grande Guerre des Sith. Puis Exar Kun fit à son tour la rencontre d’un jeune Chevalier Jedi déchu du nom d’Ulic Qel-Droma et en fit son apprenti. Ensemble, et aidés par les Mandaloriens sous leurs ordres, Kun et Qel-Droma ravagèrent une grande partie de la galaxie ravivant la gloire de l’Empire Sith. En l’an -3 996 l’armée Jedi piégea finalement Exar Kun sur Yavin IV. Sans chef, l’Empire Sith s’effondra et disparu de nouveau.

L’Empire Sith de Dark Revan.

Mais dans l’ombre des Régions Inconnues, les rares Seigneurs Sith survivants de la Guerre de l’Hyperespace qui avaient fui attendaient leur heure. Ils avaient créé un Second Empire Sith, dirigé par l’Empereur millénaire Vitiate. Leur patience fut récompensée par la venue d’un Jedi, Revan. Corrompu par ces derniers, Revan, préféra cependant fonder son propre Empire plutôt que de permettre l’avènement de l’Empereur Vitiate. Il devint alors le nouveau Seigneur Noir des Sith : Dark Revan. Dès lors il attaqua l’Ordre Jedi en -3 960 causant la Guerre Civile des Jedi. En -3 957, Dark Revan fut trahi par son apprenti Dark Malak et capturé par les Jedi. Dark Malak, devenu le nouveau Seigneur Noir des Sith, continua ainsi l’entreprise de Dark Revan. Lorsque, à son tour Dark Malak fut vaincu, l’armée de la République mit aisément la flotte Sith en déroute. L’Empire Sith de Dark Revan s’effondra à son tour.

Le Triumvirat Sith.

La fin de la Guerre Civile des Jedi vit l’émergence du Triumvirat Sith en l’an -3 955. Il s’agissait d’une organisation annexe de l’Empire Sith de Dark Revan, dirigée par un trio de Seigneurs Sith : Dark Traya, Dark Nihilus et Dark Sion. L’Ordre Jedi et la République n’étant pas encore remis du récent conflit provoqué par Dark Revan, le Triumvirat Sith passa à l’acte, provoquant la Première Purge Jedi. Néanmoins, dans la plus pure tradition des Sith, Dark Nihilus et Dark Sion décidèrent de se débarrasser de Dark Traya. Cette tactique provoqua toutefois une division qui donna naissance à une Guerre Civile Sith dans laquelle les différents Seigneurs Sith de rangs inférieurs se divisèrent en plusieurs camps. Ces troubles internes facilitèrent finalement leur destruction et la disparition du Triumvirat vers -3 951.

La Grande Guerre Galactique.

La trahison de Dark Revan retarda les plans l’Empereur Vitiate, toujours dissimulé avec son Second Empire Sith dans les Régions Inconnues. Mais en l’an -3 681, il entama enfin la reconquête de la Bordure Extérieure. De ce fait, il déclencha la Grande Guerre Galactique. Celle-ci dura près de vingt-huit ans, pendant lesquels les Sith affrontèrent la flotte de la République et l’Ordre Jedi. Finalement, l’Empereur Vitiate força l’ennemi à se rendre et à signer le Traité de Coruscant en l’an -3 653. Ce traité fût cependant rompu par Dark Angral qui attaqua ouvertement Tython où s’étaient réfugiés l’Ordre Jedi en l’an -3 642 causant ainsi la destruction du Second Empire Sith.

Les Nouvelles Guerres Sith.

L’Ordre Sith se préserva néanmoins dans l’ombre. Il fut ravivé vers l’an -2 000 par un Maître Jedi, Phanius. Alors rebaptisé Dark Ruin, ce dernier refonda un Nouvel Empire Sith. Nombreux Jedi le rejoignirent, créant un nouveau Schisme au sein de l’Ordre Jedi. Dark Ruin s’entoura alors d’un cercle de Seigneurs Sith fidèles et grâce à son armée, déclencha les Nouvelles Guerres Sith. La galaxie plongea dans nouvelle une guerre qui dura mille ans. Cependant Dark Ruin, s’enfonçant dans l’égoïsme, provoqua la colère de ses fidèles et ces derniers l’assassinèrent. Environ 250 ans après sa mort, un autre Seigneur Sith, Dark Underlord, prit sa place et remania l’organisation Sith. Choisissant parmi les meilleurs guerriers qui le servaient, Dark Underlord créa l’Ordre des Chevaliers Noirs et renforça son assaut contre la République jusqu’à ce qu’un Maître Jedi le tue à son tour.

La Confrérie des Ténèbres.

Le Nouvel Empire Sith se divisa alors en plusieurs factions rivales. Parmi ces factions, une parvint à dominer les autres : la Confrérie des Ténèbres. Cette secte, menée par le Seigneur Noir Skere Kaan, s’imposa comme la force majeure des Sith et prit le contrôle du Nouvel Empire Sith. Animé par un désir de vengeance, Skere Kaan déchaîna alors les forces de la Confrérie sur la République Galactique et l’Ordre Jedi, poursuivant l’œuvre de Dark Ruin. Après plusieurs années de combat, les Jedi formèrent finalement l’Armée de la Lumière et se mirent en travers de la route des Sith. Ils provoquèrent ainsi toute une série de batailles sur Ruusan. En l’an -1 000, tentant le tout pour le tout, la Confrérie des Ténèbres usa alors d’une bombe psychique pour mettre fin au conflit. De ce terrible affrontement, un seul Sith survécut, ce qui mit définitivement fin aux nouvelles guerres Sith.

L’Ordre secret de Dark Bane.

Seul survivant du conflit, Dark Bane, permit la continuité de l’Ordre Sith sur de nouvelles bases en instaurant en l’an -1 000 la « Règle des Deux » ainsi que la notion de clandestinité pour l’Ordre. Dark Bane se fit donc discret, et mena ses opérations sans se faire repérer des Jedi. Il prit un apprenti, et commença ainsi une nouvelle lignée de Seigneurs Sith. Depuis, Maîtres et apprentis se succèdent. Restant toujours dans l’ombre en évitant les vagues, ils renforcent petit à petit leur savoir et leur force, tout en bernant les Jedi. Effectivement, de son côté, l’Ordre Jedi est persuadé d’avoir définitivement anéanti l’Ordre Sith et fait triompher le côté Lumineux de la Force. Mais dans l’ombre, les Sith continuent, encore et encore de comploter, s’opposant dans un cycle sans fin à la Lumière et à l’Ordre Jedi.

Le côté Obscur.

Comme nous l’avons vu précédemment, la Force existe sous trois formes. Deux d’entre elles appartiennent au côté « Lumineux ». La dernière est ce qu’on appelle le côté Obscur. Celui-ci est l’apanage des Sith. Ce sont eux qui l’utilise et le contrôle ou se font contrôler par ce dernier lorsqu’ils ne sont pas assez puissants.

Le côté Obscur octroie en effet de nombreuses facultés aux individus ayant recours à sa puissance, néanmoins les Sith – et tout particulièrement les Anciens Sith – l’emploient d’une manière toute particulière dont l’objectif principal reste avant tout l’intérêt personnel. Les manipulateurs de ce pouvoir ne l’utilisent donc pas pour les autres mais contre les autres. Adepte du côté Obscur, vous n’aurez donc de cesse de développer votre relation avec celui-ci dans le seul but d’augmenter votre propre pouvoir… et à terme détruire ou dominer tous ceux qui s’opposeraient à vous. Les émotions négatives, la passion, le désir de possession, la colère ou la haine vous permettront d’atteindre ce côté Obscur, mais provoqueront une forte dépendance à cette puissance.

En effet, en tant qu’être sensible à la Force, si vous basculez du côté Obscur, il vous sera quasiment impossible de revenir dans vers Lumière. Néanmoins, aux yeux des Seigneurs Sith, le prix à payer est faible vis-à-vis de ce que vous pourrez obtenir en ayant recours à celui-ci, car comme l’expliquait Dark Plagueis à son propre apprenti : « le pouvoir du côté Obscur n’affaiblit jamais celui qui l’exerce autant qu’il n’affaiblit tous ceux qui en manquent. »

Code des Sith.

Nous avons vu précédemment le Code de l’Ordre Jedi. De la même manière, les Sith ont eux aussi un Code. C’est le mantra qui régit leur conduite et illustre les principes fondamentaux de leur Ordre. Il est souvent considéré comme une sorte d’anti-code Jedi.

« La paix est un mensonge,
Il n’y a que la passion.
Par la passion, j’ai la puissance.
Par la puissance, j’ai le pouvoir.
Par le pouvoir, j’ai la victoire.
Par la victoire, mes chaînes se brisent.
La Force me libérera.

Il n’y a pas de paix, il y a la Colère.
Il n’y a pas de peur, il y a le Pouvoir.
Il n’y a pas de mort, il y a l’Immortalité.
Il n’y a pas de faiblesse, il y a le Côté Obscur.

Je suis le cœur de l’Obscurité.
Je ne connais pas la peur mais je l’instille à mes ennemis.
Je suis le destructeur de ce monde.
Je connais le pouvoir du Côté Obscur.
Je suis le feu de la haine.
Tout l’univers se prosterne devant moi.
Je m’engage dans l’Obscurité où j’ai découvert la vraie vie,
Dans la Mort de la Lumière. »

Dans la plus pure vision Sith, la puissance et le pouvoir, nés de la passion, sont donc les artisans de la victoire. Celle-ci permet à un Sith d’accomplir son destin, que ce soit de détruire les Jedi, de devenir le Seigneur Noir des Sith ou d’obtenir l’immortalité. La trahison, le meurtre et les complots font donc parties intégrante du fonctionnement des Sith, y compris les uns envers les autres.

Organisation.

À l’inverse des Jedi, légèrement en marge de la République, les Seigneurs Sith, étaient incorporés à l’Empire Sith, dans lequel ils occupaient les postes de direction et de commandement. Néanmoins, à travers les époques différents modes de fonctionnement existèrent au sein de leur ordre bien que celui-ci ait toujours été régi par un Seigneur Noir des Sith.

Sous l’Empire Sith.

À l’époque de l’Ancien Empire Sith – et sous ceux qui suivirent jusqu’à l’avènement de Dark Bane – le Seigneur Noir des Sith régnait en collaboration avec le Conseil Obscur. Celui-ci était constitué de 10 Seigneurs Sith auxquels le Seigneur Noir déléguait la supervision de son territoire, les rattachant chacun à plusieurs mondes. À la mort du Seigneur Noir, un autre prenait sa place. Souvent, il s’agissait de son apprenti mais il pouvait aussi s’agir d’un autre Sith qui aurait éliminé ses opposants. Bien souvent, et en respect avec la loi du plus fort, l’apprenti du Seigneur Noir tuait celui-ci afin de prendre sa place.

L’Académie des Sith.

Établie sur Korriban, sans doute par les Jedi Noirs à leur arrivée sur la planète, l’Académie des Sith avait pour but d’initier au côté Obscur les être sensibles à la Force et d’en faire de puissants Seigneurs Sith. La violence y était encouragée afin de ne garder que les plus forts et les plus retors des apprentis. L’Académie connut une apogée sous le règne de Dark Revan mais avec la destruction de l’Empire Sith, la mise en clandestinité des Sith et l’instauration de la « Règle des Deux », elle tomba peu-à-peu dans l’oubli.

La Règle des Deux.

Lorsque, à l’issue des Nouvelles Guerres, Dark Bane vit que la tradition Sith était menacée de disparition, il prit une résolution qui allait permettre de restaurer leur puissance à l’insu de tous, y compris des Jedi. Si jusque-là, l’Empire Sith se composait de nombreux guerriers – tous plus comploteurs les uns que les autres – et agissait au grand jour, il devait désormais se réduire et rejoindre les ombres. Après avoir comploté pour réduire au minimum le nombre de Sith dans la galaxie – en donnant à Kaan la bombe psychique qui allait causer la mort des Jedi et des Sith sur Ruusan – Dark Bane instaura la Règle des Deux :

« Pour accroître la puissance du côté Obscur, celui-ci doit être contenu par uniquement deux êtres : un pour incarner le pouvoir, l’autre pour le convoiter. »

C’est ainsi que durant plus de mille ans, cette règle assura discrétion et stabilité aux Sith. C’est cette organisation de l’Ordre Sith qui reste la plus connue à ce jour.

Quelques Seigneurs Sith.

À travers les âges, nombreux Sith se démarquèrent. Vous n’êtes sans doute pas sans connaitre leurs noms. En voici une petite liste non exhaustive.

Dark Nihilius.

« Il n’est pas bon de trop parler de lui. Même une pensée vagabonde pourrait l’attirer vers nous. Et il est possible qu’il ne puisse être vaincu. Il a reçu le plus grand des enseignements Sith. Et il est devenu l’esclave de cet enseignement. » – Kreia à l’Exilée à propos de Dark Nihilus.

Seigneur Sith - Nihilius
Dark Nihilius

Des origines de Dark Nihilus, de sa formation, de ses Maîtres, il n’y en eut aucunes traces. Sa seule mention dans les Archives fut à l’occasion des Guerres Mandaloriennes, vers l’an – 4 000. Faisant partie des plus puissants Seigneurs Sith qui existèrent, Dark Nihilus, qui appartenait également au Triumvirat Sith, fut aussi l’un des plus mystérieux. Nul n’avait jamais vu son visage, caché par un masque fait d’os. Absorbant la Force pour survivre, il fut responsable de la mort de milliers de personnes, qu’il vidait de leur essence vitale. Lorsqu’il fut finalement vaincu, son corps disparu avec son esprit et nul ne sut jamais si son âme survécut à travers les obscurités de la Force.

Dark Bane.

« Les Sith se sont tués, victimes de leur cupidité. Mais de la cendre de leur destruction, j’étais le dernier survivant. » – Dark Bane.

Seigneur Sith - Bane
©Dark Bane by DarthBane48

De son vrai nom Dessel, Dark Bane dès son plus jeune âge, s’avèra sensible à la Force et notamment au côté Obscur. Trouvant refuge auprès de l’armée de la Confrérie des Ténèbres, il usa du côté Obscur pour se sortir des mauvaises situations. C’est ainsi qu’il finit par être remarqué par les Sith et envoyé sur Korriban pour y commencer sa formation de Maître Sith. Il devint alors Dark Bane. S’imprégnant peu-à-peu des enseignements Sith, Dark Bane comprit vite que le fonctionnement actuel de l’Empire Sith concourait à sa perte. Manipulant Kaan, le Seigneur Noir de la Confrérie des Ténèbres, Dark Bane précipita alors la chute des Sith face aux Jedi durant la bataille de Ruusan. Seul survivant Sith, il refondit l’Ordre, prit une apprentie et instaura la « Règle des Deux », entrant ainsi dans la légende.

Dark Plagueis.

« Votre destin est de mener l’impératif Sith à sa concrétisation, Plagueis. Il vous appartient de mettre l’Ordre Jedi à genoux et de sauver d’eux-mêmes le reste des êtres intelligents de la galaxie. » – Dark Tenebrous, à Dark Plagueis.

Seigneur Sith - Plagueis
©Dark Plagueis by banjaxedmdt

Sous la tutelle de Dark Tenebrous, Dark Plagueis étudia les arcanes du côté Obscur et en perça nombre de secrets auparavant inconnus de tous. Lorsqu’il s’estima prêt, il assassina Dark Tenebrous et se trouva un apprenti en la personne d’un jeune politicien. Pendant de longues années il étudia la Force et les Midi-chloriens. Il parvint même à retarder la mort de ses sujets d’expérience. Restant dans l’ombre, il mit au point un plan d’envergure pour que les Sith prennent le pouvoir dans la galaxie et guida son apprenti, Dark Sidious vers une carrière politique en pleine lumière. Ce dernier l’assassina, dans la plus pure tradition Sith afin de prendre le pouvoir.

Dark Sidious.

« Quel dommage qu’il ne soit pas sensible à la Force. Il aurait pu être un grand Jedi. » – Mace Windu à Yoda à propos du Sénateur Palpatine.

Sidious
©Dark Sidious by Jamga

Dark Sidious, apporta revanche et renouveau pour l’Empire Sith. Brillant stratège, il joua de sa double identité, celle du Seigneur Noir des Sith dans l’ombre et celle du politicien dans la lumière, pour déclencher la Guerre des Clones. Cela lui permit de prendre le pouvoir sur le Sénat Galactique et la République. Il en profita également pour décimer l’Ordre Jedi. Dès lors, l’Empire Sith revint au grand jour et régna sur la galaxie. Il fallut près de 22 ans à l’Ordre Jedi avant que l’un de ses membres ne puisse enfin mettre un terme aux ambitions de Dark Sidious, devenu Empereur, et ne renvoie les Sith dans l’ombre.

Dark Maul.

« Enfin nous allons nous révéler aux Jedi. Enfin nous allons goûter à la vengeance. » – Dark Maul à Dark Sidious.

Seigneur Sith - Maul
©Dark Maul by Fomle-chan

Dark Sidious, alors apprenti de Dark Plagueis ignora volontairement la règle des deux lorsqu’il commença la formation du Zabrak. Mais c’est à la mort de Dark Plagueis, quand Dark Sidious prit le pouvoir, que Dark Maul devint réellement son apprenti. Nombreuses missions menèrent le Zabrak de plus en plus loin sur la voie des Sith. Infiltrations, meurtres, sabotages furent son quotidien. Puis, en conformité avec le grand plan de Dark Sidious, Dark Maul sortit de l’ombre. Sur Naboo, en -32, il affronta Qui-Gon Jinn et Obi-Wan Kenobi. Il parvint à tuer le premier mais succomba sous le sabre laser du second. Cela mit toutefois en marche le plan de son Maître.

Dark Tyranus.

« C’était l’un des meilleurs Jedi qu’il m’ait été donné de connaître. Son départ fut des plus douloureux. Personne n’aime en parler. Ce fut une grande perte pour notre Ordre. » – Jocasta Nu à Obi-Wan Kenobi à propos de Dooku.

Tyranus
©Dark Tyranus by William1701

De son vrai nom Dooku, Dark Tyranus quitta l’Ordre Jedi suite à de nombreuses désillusions. Il fit partie de ceux qu’on appela alors plus tard les « Vingt Égarés ». Il rejoignit alors Dark Sidious, lequel l’avait convaincu qu’ensemble ils pourraient changer la galaxie. Dès lors, il devint Dark Tyranus, le nouvel apprenti du Seigneur Noir. Assassinant son ancien ami, Sifo Dyas, il poursuivit le plan monté par Dark Sidious en lançant au nom du Jedi la création de l’Armée Clone sur Kamino. Néanmoins, et contrairement à ce qu’il imaginait, il ne servit pourtant que de pis-aller à Dark Sidious lequel avait jeté son dévolu sur un potentiel apprenti encore plus prometteur : le Jedi Anakin Skywalker.

Asajj Ventress.

« Tu n’es pas une Jedi petite, tu n’es que haine et bile sous une apparence humaine. » – Maître Fay à Asajj Ventress.

Seigneur Sith - Ventress
©Asajj Ventress by kupieckorzenny

Formée par Dark Tyranus à l’art du côté Obscur, Ventress est considérée comme une Jedi Noire et non réellement comme une Sith. En effet, afin de respecter la « Règle des Deux », elle ne put rejoindre l’Ordre Sith. Cependant, sa capacité à utiliser la Force et sa colère en firent une alliée de choix pour les deux Sith. Néanmoins, Dark Sidious en vint à craindre que celle-ci, alliée à Dark Tyranus ne lui fasse de l’ombre. Il ordonna donc à son apprenti de se débarrasser d’elle. Ventress ne mourut pas sur le coup, mais s’exila, loin des Sith et des Jedi, disparaissant dans les profondeurs de la galaxie.

Dark Vador.

« Tu étais l’élu, c’était toi. La prophétie voulait que tu détruises les Sith, pas que tu deviennes comme eux. Tu devais rétablir l’équilibre dans la Force et non la condamner à la nuit. » – Obi-Wan à Anakin.

Vador
©Dark Vador by griiot

Il y eut de nombreux débats au sein du Conseil Jedi pour savoir si le jeune Anakin Skywalker était bel et bien l’Élu prophétique de la Force. Tout comme pour savoir s’il pouvait suivre l’entrainement Jedi. Mais finalement, il intégra l’Ordre. Pourtant, dans l’ombre, patiemment, Dark Sidious ébranla les certitudes du jeune Jedi jusqu’à ce que l’inéluctable se produise. Devenu Dark Vador, celui-ci réduisit à néant les Séparatistes ainsi que l’Ordre Jedi apportant, comme il l’avait rêvé, la « paix » dans la galaxie. Ce faisant, il permit à Dark Sidious de se faire nommer Empereur. Il devint alors le bras droit de ce dernier au sein de l’Empire Galactique et usa de son pouvoir pour soumettre nombreux ennemis de l’Empire. Jusqu’à ce que son fils, Luke, ne le ramène dans la Lumière et qu’il se sacrifie pour sauver ce dernier.

Puisque vous voilà maintenant familiarisés avec la notion d’Empire Sith, voici un petit argumentaire pour/contre les rejoindre.

5 raisons de rejoindre l’Empire Sith.

Parce que vous obtiendrez la puissance et le pouvoir.

On ne va pas se mentir, devenir Seigneur Sith c’est obtenir une puissance énorme.

Le côté Obscur présente certes des inconvénients, mais sur ce point il est impossible de dire le contraire. Bien sûr, un chevalier Jedi parfaitement maître de la Force et entraîné dès son plus jeune âge peut présenter un obstacle, mais un Sith tout aussi entraîné pourra donner bien du fil à retordre aux Jedi.

Après tout, Dark Sidious n’a-t-il pas été capable – sabre à la main – de rivaliser et même tenir tête à Yoda, réputé pour avoir été le plus grand des Jedi ? Exar Kun, pourtant réduit à l’état d’esprit n’a-t-il pas manqué de détruire le Nouvel Ordre Jedi formé par Luke Skywalker ? Alors ne parlons même pas de l’écart de puissance entre un Sith et un habitant lambda de la galaxie. Ces derniers ne sont de toute façon bons qu’à se prosterner devant votre force et votre puissance.

Et ne parlons même pas des petits avantages que cela vous offrira lorsque vous aurez pris le pouvoir. Qu’y a-t-il de plus grisant que de devenir Sith’ari et de régner sur une planète entière ? Devenir Empereur et régner sur une galaxie complète peut-être ? Plus d’un Sith a eu le privilège de porter ce titre et d’imposer ainsi sa volonté à des milliers de planètes. Bien sûr, un tel pouvoir implique de surveiller ses arrières mais hey, c’est le prix à payer pour un peu de puissance !

Parce que vous pourriez devenir immortel, ou presque !

La mort. Qui ne la craint pas ? Les Jedi, me répondrez-vous. Alors certes, les Jedi ne craignent pas la mort car ils ne font alors plus qu’un avec la Force. Mais chez eux, rares sont les élus qui parviennent, même morts, à continuer d’interagir avec le monde des vivants.

Cependant, chez les Sith, mourir signifie souvent devenir un esprit, parfois encore plus puissant que vous ne l’étiez de votre vivant. On en parle de XoXaan, Naga Sadow, Freedon Naar ou Exar Kun, qui, même morts ont réussi à pervertir des Jedi pour en faire de nouveaux Seigneurs Sith ? Ou de Dark Nihilus qui transféra sa conscience à son armure pour survivre ? Ou alors de l’Empereur millénaire Vitiate, qui ne portait pas pour rien le titre de « millénaire » ?

Vitiate mis à part, Dark Plagueis a sans doute été le Sith le plus près d’obtenir l’immortalité. Il faut dire que ce dernier s’est bien plus intéressé à ses recherches pour vaincre la mort, qu’à la mission qu’il lui incombait en tant que Seigneur Sith. Dommage finalement que son propre apprenti se soit chargé de mettre fin à ses rêves de vie éternelle. Que de connaissances et de savoirs perdus ! Enfin, pas pour tout le monde… Comment croyez-vous que Dark Sidious ait réussi à transférer son esprit dans son propre clone pour survivre à sa mort provoquée par Dark Vador ?

Alors, pour un peu que vous retrouviez ces carnets, être Sith, c’est vraiment être à deux doigts de l’immortalité.

Parce que vous serez libre de faire à peu près tout ce que vous voulez.

Bon, « liberté » est un bien grand mot suivant le contexte c’est vrai. Sous l’Empire Sith par exemple, chacun avait un rôle à jouer pour réaliser les désirs et les plans du Seigneur Noir qui gouvernait. Mais après, tant que le but recherché est atteint, on ne vous demandera pas de rendre des comptes sur la manière dont vous y êtes parvenu. Vous avez tué quelques Jedi au passage ? Parfait ! Vous en avez profité pour régler un problème personnel ? Tant mieux pour vous ! Vous avez trouvé de potentiels apprentis ? Excellent ! Et puis, lorsque Dark Bane a drastiquement réduit les Sith au nombre de deux, cela a clairement réduit le nombre de personne pouvant vous demander des comptes. D’autant qu’une fois devenu Seigneur Noir des Sith, vous n’aurez de compte à rendre à personne. Votre apprenti est là pour obéir, pas pour discuter vos ordres.

Personne au sein de la galaxie ne peut donc se vanter d’avoir une telle liberté d’action. Vous voulez qu’on reparle du Conseil Jedi et des missions qu’il impose aux membres de l’Ordre ? Non, sincèrement, pour qui rêve de faire ce qu’il veut, comme il veut et quand il veut, devenir un Seigneur Sith, c’est le meilleur moyen. D’autant qu’avec vos pouvoirs et votre puissance, vous pourrez avoir accès à des ressources inimaginables pour mener n’importe quelles recherches, réaliser n’importe quels plans et réécrire vous-même votre destin.

Non, sérieusement, n’avoir à rendre des comptes à personne c’est le pied.

Parce que vous pourrez refaçonner la galaxie à votre convenance.

Bon c’est un peu une redite des points précédents, mais j’insiste. Être Sith c’est avoir une liberté quasi-totale. Ainsi qu’un pouvoir immense et des moyens à la hauteur de vos ambitions.

Demandez donc à Anakin. Devenir Sith lui a permis d’imposer sa vision des choses et d’« apporter la paix, la justice et la sécurité à [son] nouvel Empire ». Plus de Conseil Jedi pour guider ses actes. Plus de Maître pour imposer sa vision des choses. Plus de doutes sur ses sentiments et son avenir. Avec une telle capacité, il est de suite plus facile de passer outre les gouvernements, d’imposer sa vision du monde et de le refaire à sa volonté. Pourquoi passer par un Sénat et des votes pour entériner une décision ? Si c’est la meilleure chose à proposer pour la galaxie – et pour asseoir son pouvoir – il suffit de l’imposer. Avec un titre d’Empereur, peu nombreux sont ceux qui critiqueront ouvertement vos choix ou qui s’opposeront à vos décision.

Bien sûr, les détracteurs pourraient dire qu’il s’agit ni plus ni moins que d’une dictature. Mais « et alors si ça marche ? » Après tout, les Sith ne s’occupent pas de politique, ils pensent avant tous à leurs ambitions personnelles et si de temps en temps, leurs ambitions coïncident avec le bien de la galaxie et bien, pourquoi pas ?

On pourrait presque dire que pour une fois, les Sith utilisent leur pouvoir pour faire le bien – presque !

Parce que vous serez sans pitié et sans remords.

Ah, la loi du plus fort ! On m’attaque, je contrattaque et pas de pitié ! Qui ne rêve pas de pouvoir se venger sans se poser de question ? Qui ne voudrait pas pouvoir régler ses problèmes sans s’inquiéter de l’éthique ? C’est l’avantage d’être Sith, pas de questions, pas d’éthique, pas de doute. On te frappe ? Ne tend pas l’autre joue, contente-toi de transpercer de ton sabre ton adversaire ! Et si le cœur t’en dit, rien ne t’empêche de faire souffrir lentement ton ennemi avant de l’achever.

C’est vrai après tout, pourquoi donc s’encombrer de notions aussi archaïques que celles défendues par les Jedi ? L’Empire Sith ne concède qu’une règle : la loi du plus fort. À partir de là, tout est permis. Et si vous avez besoin de vous défouler régulièrement en regardant brûler des planètes, la voie des Sith est la meilleure. Après tout, Dark Nihilus avait-il la moindre pitié pour qui que ce soit lorsqu’il aspirait des millions d’âmes afin d’étendre son pouvoir et de devenir immortel ? Non. Pas plus que Dark Vador n’a éprouvé de doutes en chassant impitoyablement les Jedi lors de la seconde Grande Purge. Même Dark Bane, pourtant responsable de la destruction de l’Empire Sith n’a pas éprouvé de remords devant son acte. Après tout, c’est grâce à lui que les Sith ont connu une seconde vie…

Alors sincèrement, si vous avez plutôt l’âme égoïste et bagarreuse, être Sith, c’est la voie qu’il vous faut.

5 raisons de ne pas rejoindre l’Empire Sith.

Parce que chez les Sith c’est tuer ou être tué.

L’Académie des Sith, au temps de son apogée, prônait avant tout la loi du plus fort. On y encourageait les élèves à se battre, voir, s’entre-tuer. Alors certes ça a l’avantage de ne garder que les plus forts ou les plus retords, mais surveiller sans cesse vos arrières, ce n’est pas ce qu’il y a de mieux pour les nerfs. D’autant que suivant la tradition Sith, bien souvent un apprenti fini par tuer son Maître pour prendre sa place. Avant de se faire tuer par son nouveau disciple qui le remplacera lorsqu’il estimera son heure venue. Et quand vous êtes au pouvoir, vous avez clairement autre chose à penser que de vous assurer que votre disciple ne veut pas vous faire la peau.

Ceci-dit, le risque vaut dans les deux sens. Un Seigneur Noir déçu de son apprenti ne mettra pas longtemps avant d’envisager de le remplacer. Demandez donc à Dark Tyranus, qui croyait faire de grandes choses aux côtés de son Maître. Il n’a pas été déçu le jour où Dark Sidious l’a sacrifié afin de d’obtenir un nouvel apprenti bien plus prometteur ! Ou demandez à Dark Vador interrogeant son commandant Clone après l’Ordre 66 et la Purge pour savoir s’il a « reçu un tel ordre visant à [le] détruire si l’Empereur l’ordonne ? » Et oui, même l’apprenti rêvé de Dark Sidious n’était guère serein face à l’éventuelle trahison de son Maître.

Non, vraiment, craindre à chaque seconde d’être tué, remplacé, anéanti ou massacré ça n’a rien d’une sinécure.

Parce que vous serez esclave de vos émotions.

La colère et l’agressivité sont les moteurs principaux du côté Obscur. Si vous ne vous laissez pas envahir par elles, vous n’aurait pas accès à celui-ci. À vous ensuite de réussir à contrôler vos émotions pour ne pas perdre totalement pied.

Autant vous dire tout de suite que ce ne sera pas la partie la plus facile de votre entrainement. Il est effectivement aisé de laisser ses émotions prendre le dessus – demandez donc à Anakin, Xanatos, Jacen ou à tous ceux qui ont basculé ! – mais il est moins facile de savoir ensuite se contrôler suffisamment pour ne pas être manipulé par cette Force Obscure.

Yoda mettait souvent en garde ses Padawan contre cette puissance brute et insidieuse : « Colère, et peur, et agressivité… Elles sont la face obscure de la Force. Elles se répandent facilement, promptes à te rejoindre dans le combat. Mais prends bien garde à elles. Le prix à payer est lourd pour qui accepte leur aide. » Il n’avait pas tort. Une fois la boucle de la rage et de la peur commencée, rares sont ceux à pouvoir en sortir. Le côté Obscur est donc une voie sans issue. Une fois que vous avez rejoint les Sith, il vous sera impossible de les quitter. Et Dark Vador me direz-vous ? C’est bien l’un des seuls à avoir accompli cet exploit, vous répondrais-je. Et Anakin était l’Élu, ce qui n’est sûrement pas votre cas.

Alors, prêt à vous engager dans cette voie sans retour où vos émotions contrôleront tout ?

Parce que la « règle des deux » réduit un peu le nombre de places.

Il faut reconnaître qu’une place chez les Sith ça ne se brade pas. Avant d’obtenir le droit de marcher sur la voie des Sith, il faut faire ses preuves. D’autant plus que l’Ordre instauré par Dark Bane est relativement clair : afin que les Sith puissent survivre, il faut en limiter le nombre. Ce qui, du coup, limite quand même vachement vos chances d’en faire partie. Et oui, « toujours par deux ils vont, ni plus, ni moins… Le Maître et son Apprenti… » Forcément, à partir de là, il n’y a pas cinquante solutions hein. Soit vous avez la chance d’avoir un potentiel qui sera remarqué par le Seigneur Noir – lequel se débarrassera alors de son apprenti pour vous prendre à ses côtés – soit vous allez devoir attendre qu’une place se libère.

Bien sûr, rien ne vous empêche de précipiter un peu les choses. Tuer l’actuel apprenti du Seigneur Noir pour prendre sa place pourrait être une solution, mais méfiez-vous. Il a reçu un enseignement que vous ne pouvez même pas imaginer. Le risque est grand qu’il sorte vainqueur de votre affrontement. Non, si vraiment vous êtes déterminé à rejoindre les Sith, essayez de faire vos preuves. Mettez des bâtons dans les roues des Jedi, favorisez les actions du Seigneur Noir, étalez vos capacités au grand jour. Et prenez votre mal en patience en espérant finir par être remarqué et jugé intéressant pour l’avenir des Sith.

Non, sincèrement, entrer chez les Jedi est bien plus simple que rejoindre les Sith !

Parce que devenir Sith ça a tendance à enlaidir.

Non, sérieusement. L’utilisation des pouvoirs du côté Obscur aura fortement tendance à déformer votre visage ou vos doigts. Ou à déclencher des irritations des yeux, griller votre peau ou faire pousser diverses excroissances peu esthétiques sur vous. Et si – par un miracle de la Force – vous parvenez à passer à travers tout ça, vous risquez de vous retrouver fortement blessé – voir brûlé vif – en combattant les Jedi. Et là, vous pourrez dire adieu à vos belles boucles blondes, votre peau claire et votre sourire charmeur.

Vous ne me croyez pas ? Allons, regardez donc Dark Sidious. Ou encore Dark Nihilius, Dark Sion ou Dark Krayt. Devenir Sith c’est à coup sûr s’enlaidir et ne finir par ressembler à rien. Alors, certes, l’armure de Dark Vador a grandement contribué à forger sa légende et la peur que les autres ont eue de lui. Mais tout de même. Est-ce ainsi que vous imaginiez votre futur ? Seigneur Noir des Sith brûlé au-delà de tout ? Empereur Sith scarifié par une découverte qui vous a échappé ?

Non, vraiment, réfléchissez-y bien avant de vous engager dans cette voie, car malheureusement ces transformations sont définitives. Dark Sidious lui-même s’est trouvé à hésiter en voyant les transformations subies par son Maître devenu « un vieux monstre au teint pâle, à la voix rocailleuse et aux yeux jaunes. »

Alors, vous vous sentez prêt à devenir une extension du côté Obscur au point même qu’on puisse lire sur votre visage votre allégeance aux Sith ?

Parce que les promesses des Sith ont toujours une contre-partie.

Méfiez-vous, chez les Sith on n’a rien sans rien. La plupart du temps vous aurez l’impression de faire une bonne affaire en les rejoignant et une fois cela fait, il sera trop tard pour vous en mordre les doigts ! Après tout, les Sith sont des manipulateurs nés. Ils vous promettent monts et merveilles si vous les rejoignez, mais prennent bien plus qu’ils ne donnent. Et tant pis pour vous si vous avez été assez naïf pour les croire.

Dark Sidious a fait miroiter à Anakin une solution miracle pour sauver son épouse de la mort qui l’attendait à condition qu’il rejoigne les Sith, Anakin devenu Dark Vador, Padmé a-t-elle été sauvée ? Non ! Car devenu Sith, empli de rage et de colère, Anakin lui-même l’a tué. Le Comte Dooku a prêté serment aux Sith afin d’instaurer un gouvernement indépendant car il ne croyait plus en la République. Pas sûr que l’Empire Galactique qui a résulté de la prise de pouvoir de Dark Sidious soit la solution idéale rêvée par Dooku…

N’oubliez pas l’enseignement de Dark Bane : « le pouvoir est un but en soi, le partager c’est l’affaiblir. » Alors, non. Un Seigneur Sith ne partagera jamais toutes ses connaissances et son pouvoir avec vous. Au mieux il vous utilisera, au pire il vous sacrifiera. Mais en aucun cas, il ne vous permettra d’atteindre votre but.

Croyez-moi, l’Histoire est remplie de Jedi abandonnant l’Ordre pour les Sith avant de le regretter. Alors avez-vous vraiment envie de vendre votre âme pour des chimères ?

Pour aller plus loin…

Voici maintenant finie cette seconde partie de l’analyse sur la Force. Nous avions déjà vu l’Ordre Jedi, maintenant vous vous êtes également fait une idée du côté Obscur et de l’Empire Sith. Il ne nous reste désormais qu’à nous pencher sur le cas des Jedi Gris pour achever votre quête d’informations et y apprendre tout ce qu’il vous reste à savoir avant de choisir votre voie.

Sources

Le Livre des Sith, édition Larousse.

L’Univers étendu « Légende » essentiellement, à travers divers romans :
– Série Old Republic, tomes 1 à 4, de Drew Karpyshyn.
– Série Dark Bane, tomes 1 à 3, de Drew Karpyshyn.
– Maul – Prisonnier, de Joe Schreiber.
Dark Plagueis, de James Luceno.
comics :
La Légende des Jedi, tomes 1 à 6, édition Delcourt.
– Chevaliers de l’Ancienne République, tomes 1 à 9, édition Delcourt.
et jeu video :
Knight of The Old Republic II, ainsi que le site d’aide sur ce jeu : Assiste KOTOR.

Et l’univers « Canon » :
– Star Wars Épisodes I à VIII de Lucasfilms.

Et comme toujours les sites Star Wars universe, Starwars Holocron et Star Wars Holonet.

Une réponse sur “Jedi ou Sith : dois-je succomber au côté Obscur de la Force ? (2/3)”

  1. Alors clairement cette voie là c’est pas pour moi. Certes l’attrait du pouvoir absolu et la liberté d’action c’est sympa mais j’ai aussi beaucoup de mal avec le côté : lutte de chaque instants et surveiller sans cesses ses arrières. De plus, j’ai du mal à trouver dans l’univers Star Wars un Sith pour qui cela s’est bien fini… Donc non, ça me m’intéresse pas vraiment de me laisser guider par mes émotions et mes peurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.