Jedi

Jedi ou Sith : dois-je rejoindre le côté Lumineux de la Force ? (1/3)

Amis sensibles à la Force ou simples curieux, je vous souhaite à tous la bienvenue dans cette analyse sur la Force. Je suis Ark-a-DY, votre guide intergalactique. La compagnie Piwwie m’a chargée de rédiger ce petit recueil, en trois parties, afin de vous présenter les différents aspects de la Force et ses utilisateurs.

En effet, si vous pouvez anticiper certaines actions, avez des réflexes surhumains et des visions de l’avenir, êtes capable de ressentir si les gens sont honnêtes avec vous et pouvez même les influencer c’est que vous êtes sensible à la Force. Vous n’êtes d’ailleurs pas le seul dans cette galaxie. Depuis quelques millénaires maintenant, deux puissantes structures ont vu le jour. L’Ordre Jedi, qui remplit le rôle de gardiens de la paix dans la Galaxie, et l’Empire Sith, en quête du pouvoir et de la puissance.

Et il va vous falloir choisir si vous allez rejoindre le côté Lumineux de la Force et devenir un Jedi ou au contraire allez succomber au côté Obscur et rejoindre les Sith. À moins que vous ne soyez finalement un Jedi Gris ? Pas toujours facile de savoir quelle voie arpenter. Mais ne vous inquiétez pas, je suis là pour vous guider. Ensemble, et à travers ces trois articles, nous trouverons quelle est la voie qui vous conviendra le mieux.

Commençons tout de suite par une présentation de l’Ordre Jedi et des arguments pour/contre les rejoindre.

Cette première partie de l’analyse sera découpée comme suit :

Note : Cet article contient en vrac des infos et des anecdotes issues aussi bien de l’univers étendu « Légende » que du Canon. Force est cependant de reconnaître que l’univers « Légende » a bien plus été exploité que le « Canon » pour la rédaction de cette suite d’article. Tout simplement parce que votre guide maîtrise mieux cet univers que l’autre et qu’il est bien plus étoffé !

Et pour rappel : l’an 0 de référence correspond à la Bataille de Yavin, qui se déroule à la fin de l’Épisode IV – Un Nouvel Espoir.

Présentation rapide de l’Ordre Jedi.

L’Ordre Jedi est une organisation ancienne de moines-gardiens guidée par sa croyance et son observation de la Force ainsi que de son Côté Lumineux. Les Jedi sont les gardiens de la Paix, de la Liberté et de la Justice. Ils maîtrisent la Force, et ne l’utilisent que pour faire le bien.

Création de l’Ordre.

De l’Ordre Je’daii…

L’apparition des premiers êtres sensibles à la Force remonte aux alentours de l’an -36 500. À cette époque, les philosophies Jedi ou Sith ne sont pas encore codifiées. Quant à la Force, on l’appelle alors Ashla pour le côté Lumineux et Bogan pour le côté Obscur. On parle également de Je’daii pour désigner les êtres sensibles à la Force qui utilisent celle-ci. Réunis sur Tython, ils y bâtirent une grande civilisation et prêtèrent serment de maintenir l’harmonie entre les deux côtés de la Force afin de préserver la paix du monde.

« Il n’y a pas d’ignorance, il n’y a que la connaissance.
Il n’y a pas de peur, il n’y a que le pouvoir.
Je suis le Cœur de la Force.
Je suis le révélateur de la Lumière.
Je suis le mystère de l’Ombre.
En équilibre entre le Chaos et l’Harmonie.
Immortel dans la Force. »
Serment Je’daii.

Les Je’daii quittèrent ensuite la planète pour se porter au-devant des mondes civilisés. Au fil des siècles ils devinrent des personnages de légende, mystérieux, voir craints. Mais, comme tout être-vivant, les Je’daii étaient aussi corruptibles. Cela entraîna les Guerres de la Force, où les utilisateurs de cette dernière s’opposèrent les uns aux autres quant à la façon de l’utiliser. Il fallut alors de longues années pour que le calme revienne et que l’harmonie soit rétablie au sein du Noyau Profond.

…à l’Ordre Jedi.

Des millénaires plus tard, soit vers, l’an -25 700, se réunirent à nouveau sur Tython, nombreux des plus brillants philosophes, prêtres et guerriers de la toute jeune République. Ils y discutèrent pendant longtemps de leurs découvertes à propos de cette Force mystique et énigmatique. Ainsi que de l’Ordre Je’daii originel et des modifications à apporter à leur mode de fonctionnement et de pensées. Leurs efforts conduisirent ainsi au développement d’un nouvel ordre : l’Ordre Jedi.

Au départ, cette communauté était surtout un ordre contemplatif. Au cours du temps, cependant, l’Ordre prit une part de plus en plus active dans les affaires galactiques. Ils se rangèrent finalement sous les ordres directs de la République et du Chancelier Suprême. De ce fait, l’Ordre se centralisa finalement sur Coruscant où un Temple Jedi fut bâti. Ce dernier accueille les membres de l’Ordre lorsqu’ils ne sont pas en mission à travers la galaxie.

Les piliers de l’Ordre Jedi.

La doctrine de l’Ordre Jedi repose sur trois grands piliers : la Force, la Connaissance et l’Autodiscipline. Ces derniers sont représentés à l’entrée du Grand Temple Jedi sur Coruscant. Tout apprenti se doit de connaitre, comprendre et maîtriser ces piliers pour pouvoir prétendre devenir un jour un Jedi accompli.

La Force.

Comme l’explique Obi-Wan à Luke : « La Force est une sorte de fluide créé par tout être-vivant, une énergie qui nous entoure et nous pénètre, et qui maintient la galaxie en un tout unique. »

Elle s’exprime de trois façons.

Par la Force Vivante d’abord. Présente dans la quasi-totalité des êtres-vivants, elle est le premier stade ressenti de la Force. Néanmoins, l’utilisation courante de celle-ci implique de saisir le moment présent grâce à son instinct et d’agir sans temps de réflexion. Aussi les Jedi doivent savoir s’en détacher et prendre le temps d’analyser et comprendre ce que la Force attend réellement d’eux.

Cela les amène à l’utilisation, fortement préconisée par l’Ordre, de la Force Unificatrice. C’est elle qui lie la matière, les étoiles, les planètes et le temps. Elle repose sur la communion entre les Jedi et la Force. À travers une phase de contemplation et de méditation, les Jedi analysent et tentent de comprendre ce que la Force attend d’eux. Lorsqu’ils obtiennent une réponse, ils la mettent en œuvre, se reposant sur cette dernière pour mener à bien leurs missions. L’utilisation de la Force Unificatrice implique donc que les Jedi acceptent un rôle plus passif et se laissent guider par cette dernière avant chaque acte. Avec les années de pratique et de méditation, c’est en utilisant la Force Unificatrice que les plus grands Jedi peuvent voir l’avenir. Cela leur permet alors d’anticiper les retombées futures de leurs actes et de s’y préparer sereinement.

La dernière manifestation de la Force est celle du Côté Obscur. Ce dernier est issu des émotions négatives. La peur, la haine, l’égoïsme, la colère, la souffrance… sont des états qui peuvent entraîner le basculement d’un être vers le côté Obscur. Le recours à celui-ci est strictement interdit aux membres de l’Ordre Jedi. Il est l’apanage des Sith.

La Connaissance.

C’est le plus important des trois piliers. Un Jedi se doit de connaitre l’histoire et la philosophie de l’Ordre, les sciences physiques, la géographie et la structure politique de la Galaxie ainsi que la nature et la diversité des êtres y vivant. Pour y parvenir les apprentis ont accès lors de la première partie de leur formation aux Archives du Temple. Ensuite, ils peuvent compter sur les connaissances et le savoir que leur Maître leur transmettra. Néanmoins, un Jedi ne cesse jamais d’apprendre et d’étudier. Tout au long de leur vie, même les plus Grands Maîtres auront régulièrement recours aux archives pour actualiser leurs connaissances.

L’Autodiscipline.

Elle est le dernier pilier et ne s’acquière qu’après avoir maîtrisé les deux autres. Ce pilier inclut l’enseignement des techniques au sabre laser et prépare les apprentis à sa construction. Cependant, l’enseignement au combat est indissociable de la méditation. C’est à travers elle que l’apprenti pourra isoler son esprit et amplifier sa connexion à la Force tout en augmentant sa concentration. La méditation est donc une part très importante de l’autodiscipline à laquelle doit s’astreindre tout novice qui espère un jour manier le sabre laser et devenir Jedi. Devenu Jedi ce pilier n’est pas à oblitérer. C’est la méditation qui permet à tout Jedi d’entrer en contact avec la Force Unificatrice et de comprendre et prévoir ce que la Force attend de lui. C’est elle également qui leur permet de se détacher de toutes émotions et sentiments. Sans une méditation régulière, un Jedi peut donc finir par se perdre.

Le Code Jedi.

Les Jedi se conforment à un Code, strict et immuable qui rythme leur vie ainsi que leurs relations à autrui et avec la Force. Ce Code tient en 5 préceptes qu’un Jedi se doit de respecter tout au long de sa vie et de ses missions.

« Il n’y a pas d’émotions, il y a la Paix.
Il n’y a pas d’ignorance, il y a la Connaissance.
Il n’y a pas de passion, il y a la Sérénité.
Il n’y a pas de chaos, il y a l’Harmonie.
Il n’y a pas de mort, il y a la Force. »

Ce Code est relativement clair. Un Jedi doit se concentrer non sur ses émotions mais sur la paix. Il doit privilégier, de tout temps la connaissance. Un Jedi ne doit en aucun cas se laisser gouverner par ses passions ou s’attacher à quoique ce soit. Et surtout, un Jedi ne doit pas craindre la mort, car ce qui l’attend à la fin de sa vie c’est de ne faire plus qu’un avec la Force.

Structure de l’Ordre Jedi.

Comptant plus de 10 000 membres à son âge d’or, l’Ordre Jedi est gouverné par 4 conseils, chacun apportant aide et assistance aux membres en ayant besoin.

Conseil de la Première Connaissance.

C’est le Conseil qui gère les Archives. Il a pour mission de s’assurer que celles-ci soient toujours à jour. Il vérifie également que les connaissances « à risques » soient à l’abri des yeux non habilités. Ses membres apportent également réponses et aide aux jeunes Initiés dans le besoin.

Conseil de la Réconciliation.

Les membres de ce conseil sont là pour gérer les conflits entre les adeptes de l’Ordre de manière pacifique et diplomatique. Ils permettent aussi d’organiser des rencontres pacifiques entre des délégations ayant du mal à trouver des terrains d’entente.

Conseil de la Réassignation.

Il supervise les Corps des Services Jedi et orientent ainsi les Initiés qui échouent à devenir Padawan ou les Padawan qui échouent à atteindre le rang de Chevalier. Ils ont pour mission de s’assurer que chacun trouve sa place au sein de l’Ordre et ce même en ayant échoué aux diverses épreuves.

Haut Conseil Jedi.

Composé de 12 des plus sages et des plus puissants Maîtres Jedi, il règle les problèmes internes à l’Ordre, confie des missions aux Chevaliers et est garant du respect de l’enseignement donné aux Initiés. C’est le Haut Conseil qui supervise les 3 autres Conseils et qui représente donc l’autorité suprême de l’Ordre Jedi. Il est composé de 5 membres élus à vie, 4 membres élus pour un long terme et 3 membres élus à court terme.

L’Organisation de l’Ordre Jedi.

L’Ordre se scinde en différents grades auxquelles chaque membre appartient en fonction de son âge et de ses aptitudes.

Initié.

Il s’agit des plus jeunes membres de l’Ordre. Ce sont de jeunes enfants présentant un fort potentiel pour la Force et élevé au Temple dès leur plus jeune âge. Aux alentours de leurs 2-3 ans, ils commencent à apprendre les bases de la Force ainsi que du sabre laser. Ils sont formés en groupe par un Maître Jedi. À 13 ans, les Initiés doivent avoir été acceptés par un Chevalier pour devenir Padawan.

Padawan.

Le Padawan est un apprenti, qui reçoit un entraînement intensif sous la direction d’un Chevalier Jedi. Ce dernier emmènera son Padawan avec lui lors de ses diverses missions extérieures. C’est la seconde partie de la formation. Elle est individuelle, un Chevalier n’ayant pas le droit d’avoir plus d’un Padawan sous sa direction. Cette partie de la formation peut durer plus d’une dizaine d’années. Elle se conclue par le passage des Épreuves, qui permettront de juger si le Padawan est apte à poursuivre au sein de l’Ordre.

Chevalier Jedi.

C’est le grade le plus courant au sein de l’Ordre. Une fois réussi les Épreuves, le Padawan devient Chevalier. Il n’a plus de Maître à suivre et accompli désormais sa propre voie au sein de l’Ordre. Il se verra donc confier diverses missions par le Conseil. Néanmoins, un Padawan peut devenir Chevalier sans passer par les Épreuves s’il accomplit durant sa formation un exploit remarquable. Ce fut notamment le cas d’Obi-Wan Kenobi qui obtint le grade de Chevalier sans passer par les Épreuves après avoir vaincu un Sith sur Naboo.

Maître Jedi.

Le Maître Jedi est un Chevalier qui a réussi à instruire correctement un Padawan jusqu’aux Épreuves et à en faire un Chevalier. Après cette réussite, le mentor obtient alors en général le grade de Maître. Il est cependant aussi possible de devenir Maître Jedi en réalisant des actions exceptionnelles qui seront reconnues par le Conseil.

Attention ce titre est différent du terme « Maître » employé par les Padawan comme marque de respect envers leur mentor.

Grand Maître.

Le titre de Grand Maître est un titre unique. Il est donné au plus vieux et au plus sage membre de l’Ordre Jedi. C’est le Grand Maître qui dirige le Haut Conseil Jedi et donc, de facto, l’Ordre Jedi lui-même.

Rôles et missions.

Quelque soient leurs missions, les Chevaliers Jedi doivent respecter en tout temps les préceptes de l’Ordre et le Code. Ils sont, en outre, chargés d’intervenir selon les lois édictées par le Sénat Galactique mais il est toutefois utile de préciser que les Jedi ont juré fidélité aux principes sur lesquels repose la République et non à la République elle-même. La nuance est subtile, mais réelle.

Bien que n’étant, à l’origine, pas des guerriers, les Jedi s’opposèrent régulièrement à l’Ordre Sith et au côté Obscur durant les grandes guerres qui secouèrent la République Galactique. Néanmoins, une fois les Sith disparus et la paix instaurée dans la galaxie, l’Ordre Jedi reprit ses fonctions premières.

Les Jedi sont désintéressés et profondément altruistes, ce qui se ressent donc dans leurs missions. Ils sont ainsi répartis en 3 grandes catégories, chacune ayant des vocations plus spécifiques.

Jedi Gardien.

Ils forment la première ligne de défense contre les ennemis de la République. En effet, cette dernière ne possède – normalement – pas d’armée et compte donc sur les Jedi pour agir ! Ceux sont eux qui maintiennent donc la paix dans la galaxie, qui sont appelés pour gérer des arrestations, ainsi que pour assurer la sécurité de certains sites ou personnes, en privilégiant avant tout le recours à la négociation. Pour cela, les Gardiens voyagent à travers la galaxie – du Noyau à la Bordure extérieure – au fur et à mesure de leurs missions, résolvant les conflits ou assurant des négociations entre diverses factions.

Ils sont donc, de ce fait, formés à entendre, comprendre et convaincre les belligérants d’un conflit. Ou encore à découvrir les causes d’une guerre, ou effectuer des opérations délicates et dangereuses. Et surtout à survivre à toute situation périlleuse. En outre, les Gardiens étant ceux qui sont le plus souvent amené à utiliser leur sabre laser – pour la défense, jamais pour l’attaque cependant – ils peuvent aussi devenir instructeurs au Temple en tant que Maître d’Armes. Parmi eux, on trouve également les Jedi Pilotes, le Gardien de la Porte ou encore les Jedi Sniper.

À titre d’exemple, Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker étaient des Jedi Gardiens. C’est pour cela que le Conseil leur confia la protection de la Sénatrice de Naboo, Padmé Amidala. Mace Windu et Ki-Adi Mundi, excellents négociateurs, étaient également des Jedi Gardiens. Tout comme Luke Skywalker le devient bien plus tard.

Jedi Consulaire.

Ils se consacrent essentiellement à la recherche du savoir afin d’apporter leur aide à toute personne dans le besoin. De ce fait, comme les Gardiens, ils se retrouvent à voyager à travers la galaxie. Les Consuls font preuve d’importantes capacités empathiques et ont un lien très fort avec la Force. Cependant ils utilisent très rarement leur sabre laser, préférant se laisser guider par la méditation pour résoudre les problèmes auxquels ils peuvent être confrontés. Ce sont donc ceux qui, à travers leurs missions, incarnent le mieux les préceptes du Code Jedi : Harmonie, Sérénité, Force…

Grâce à leurs nombreuses connaissances, ils ont essentiellement un rôle d’ambassadeur et privilégient toujours la voie diplomatique. En effet, les Consuls cherchent toujours la solution la plus pacifique possible pour chaque problème grâce à leur légendaire sagesse. De par leur forte connexion à la Force, ils sont également les plus à même de voir l’avenir. En outre, ils sont également attachés à la recherche et à l’enseignement au sein du Temple. Parmi eux on trouve donc les Jedi Guérisseurs, les Jedi Archivistes ou encore les Jedi Enseignants.

Yoda est le plus connu des Jedi Consulaires. Ses nombreux voyages lui ont appris maintes choses souvent utilisées pour régler des litiges ou apporter des connaissances à des peuples dans le besoin. De même, Jocasta Nu, Archiviste en chef de la Bibliothèque du Temple de Coruscant ou encore Kit Fisto, Maître Jedi membre du Conseil, étaient des Jedi Consulaires.

Jedi Sentinelle.

Juste milieu entre les deux catégories précédentes, les Sentinelles ont acquis toutes sortes de compétences qui ne requièrent pas forcément de faire appel à la Force. Ils sont spécialisés dans la recherche d’informations, l’investigation, l’espionnage mais aussi le sabotage. Avec patience et clairvoyance les Sentinelles observent, enquêtent, étudient. Ils décèlent également les troubles dans certaines régions ou sur certaines planètes et les règlent. Restant parfois de longs mois dans un secteur donné, ils sont les plus à même de transmettre au Temple toutes les informations sensibles propres à celui-ci. D’ailleurs, ce sont souvent eux qui repèrent les enfants sensibles à la Force et les indiquent aux membres du Conseil.

De par leurs nombreuses compétences, ils ont donc un rôle polyvalent. Celui-ci leur permet de dénouer les problèmes les plus complexes ou d’aider directement des populations dans le besoin. En effet, les Sentinelles se dévouent avant tout à apporter littéralement leur aide aux citoyens. Ils se font donc un devoir de régler les troubles qui peuvent apparaître, au sein de la République comme dans les Système Indépendants. Ils ont pour cela un sens aigu de l’observation, une excellente intuition et un esprit d’analyse acéré.

À titre d’exemple, Qui-Gon Jinn, était un Jedi Sentinelle. C’est pour cela qu’il enquêta en l’an -32, sur les origines du litige entre la Fédération du Commerce et Naboo, et qu’il chercha une solution pacifique pour régler le blocus, afin d’assurer la sécurité du peule de Naboo. Avant de rejoindre les Sith, Dooku fut lui aussi une Sentinelle.

Quelques membres de l’Ordre Jedi.

Vous n’êtes sans doute pas sans connaitre quelques noms des plus célèbres membres de cet Ordre. En voici une petite liste non exhaustive.

Yoda.

« La taille importe peu. Regarde-moi, est-ce que tu peux me juger à ma taille ? Eh bien, tu ne dois pas, car mon alliée est la Force et c’est de mes alliés la plus puissante. » – Yoda à Luke.

Yoda
©Yoda by MrWills

Un des plus ancien Jedi de cette galaxie. Il fut Grand Maître au sein du Conseil sous la République Galactique. Il a formé de nombreux apprentis devenus par la suite de puissants et sages Jedi. Exilé sur Dagobah suite à la Purge Jedi, il a su se faire oublier pendant de longues années avant de revenir sur le devant de la scène le temps de former le jeune Luke Skywalker. Lorsqu’il s’éteindra au bout de 900 ans, il fera partie des rares Jedi ayant rejoint la Force à être encore capable de communiquer avec les vivants. Une technique qu’il aura apprise d’un ancien disciple : Qui-Gon Jinn.

Mace Windu.

« Je n’ai pas étudié le Vaapad, Chancelier. Je l’ai créé. » – Mace Windu au Chancelier Palpatine.

Jedi - Windu
©Mace Windu by willman1701

Membre du Conseil, il était l’un des rares maîtres à maîtriser le Vaapad, comme forme de combat au sabre laser. Il était également un des rares Jedi capable de détecter les points de rupture de toutes choses. Cela lui permettait de trouver les faiblesses de ses adversaires, ou encore d’anticiper certains événements. Dès le commencement de la Guerre des Clones, il détecta un point de rupture dans la trame même de la Galaxie sans pouvoir rien voir au-delà. C’est lorsqu’Anakin aida Sidious à le tuer qu’il réalisa avoir finalement atteint ce fameux point de rupture. Mais il ne put rien faire pour empêcher le basculement du destin de toute la galaxie.

Ki-Adi Mundi.

« Les informations qu’il a fournies sur la Fédération du Commerce ont été bien utiles. Qu’il ait pu se préoccuper de tels problèmes alors que la vie de sa propre fille pesait dans la balance illustre l’étendue de ses capacités. » – Yoda à propos de Maître Mundi.

Jedi - Ki-Adi
©Ki-Adi Mundi by ianyoshio

Ki-Adi Mundi fut formé par Yoda. Grace à ses grandes capacités et sa sagesse, il devint membre du Conseil sous la République Galactique alors qu’il n’était encore que Chevalier – un cas très rare, les membres du Conseil étant, en général, des Maîtres. Comme tous les Céréens, il possédait un puisant cerveau binaire qui lui permettait d’atteindre un niveau de réflexion plus poussé mais aussi plus rapide que le reste des êtres intelligents. Il se distingua parmi l’Ordre Jedi comme étant une exception aux règles du Code, du fait qu’il eut cinq femmes et sept enfants. Une transgression autorisée par le Conseil Jedi en raison du faible taux de naissance des Céréens. Il fit parti des nombreux Jedi envoyé sur Géonosis au commencement de la Guerre des Clones et trouva la mort lors de l’exécution de l’Ordre 66.

Luminara Unduli.

« Avant d’arriver sur Kashyyyk, je ne connaissais Maître Unduli que de réputation. Elle est d’une habilité surprenante au sabre laser. Au combat, ses mouvements sont concentrés et précis, d’une grande fluidité. » – Quinlan Vos.

Luminara
©Luminara Unduli by LeneMa7991

Originaire de Mirial, Luminara devint Maître Jedi et membre du Conseil sous la République Galactique quelques années avant le début de la Guerre des Clones. Pacifiste convaincue, elle était cependant une grande combattante, capable de transformer son corps en arme et de faire des mouvements d’une souplesse inimaginable pour les humains. D’ailleurs, les tatouages en formes de diamants sur son visage indiquent sa spécialisation dans les disciplines physiques. En outre, sa coiffe cache des organes extrasensoriels lui permettant de mieux visualiser ce qui se passe autour d’elle et lui étant d’un grand secours durant ses combats. Cela lui fut malheureusement insuffisant pour survivre à l’exécution de l’Ordre 66.

Obi-Wan Kenobi.

« Obi-Wan est un merveilleux mentor. Aussi sage que Yoda et aussi puissant que Mace Windu. J’ai de la chance d’être son apprenti. » – Anakin à Padmé.

Jedi - Obi-Wan
©Obi-Wan by DavidDeb

Les mots d’Anakin pour décrire Obi-Wan sont particulièrement justes. Obi-Wan est en effet connu pour incarner à la perfection l’esprit de l’Ordre Jedi. Padawan de Qui-Gon Jinn puis Maître d’Anakin Skywalker, il fut, pendant la Guerre des Clones un grand Général Jedi qui mena et gagna de nombreuses batailles. Il est aussi célèbre pour avoir été l’un des rares survivants de la Grande Purge Jedi et pour avoir été l’un des rares Jedi ayant affronté et survécu à plusieurs Seigneurs Sith. D’une certaine manière, bien que ce soit Vador qui mette fin à ses jours, Obi-Wan remporte tout de même cet ultime combat en rejoignant la Force et continuant ainsi, par-delà même la mort, à guider Luke sur la voie du Jedi.

Kit Fisto.

« Général Fisto, c’est un honneur que de servir à vos côtés. » – Le Capitaine ARC A-98 dit « Nate » à Maître Fisto.

Kit Fisto
©Kit Fisto by mrPARX

Originaire de Glee Anselm, ce Nautolan, membre du Conseil, était doté de senseurs olfactifs qui lui permettaient de lire et d’interpréter les émotions des êtres l’entourant, puis de prédire leurs réactions. Parfaitement amphibien, il était capable de combattre aussi bien sur terre ferme que dans l’eau. En secret de l’Ordre, il entretint une relation privilégiée, voire ambiguë avec la Jedi Aayla Secura, bien que cela ne remit jamais en doute son appartenance à l’Ordre et son respect du Code. Il fit parti des trois Maîtres accompagnant Mace Windu pour arrêter Dark Sidious. Kit trouva donc la mort face au Seigneur Sith après avoir accompli maints exploits pendant la Guerre Noire.

Ahsoka Tano.

« Elle est très prometteuse, Anakin. Les petits teigneux se révèlent souvent les meilleurs, tu sais. » – Obi-Wan à Anakin à propos d’Ahsoka.

Jedi - Ahsoka
©Ahsoka by grantgoboom

Cette jeune Togruta devint la Padawan d’Anakin Skywalker au début de la Guerre des Clones. Leur coopération ne fut pas facile au début. Ils avaient, tous deux, fort caractère et Ahsoka désobéissait régulièrement à son Maître, se mettant parfois dans les pires ennuis. Ce qui fit bien rire Obi-Wan, lequel ne se gêna pas pour charrier son ancien Padawan, lui faisant comprendre qu’il vivait à présent ce qu’Anakin lui avait lui-même fait subir autrefois. Néanmoins, la relation entre la Padawan et son Maître fini par glisser vers une relation fraternelle – Anakin la surnommant même affectueusement « Chipie » – agrémentée d’un respect profond et mutuel.

Luke Skywalker.

« Luke, quand je ne serai plus, le dernier des Jedi tu seras. » – Yoda à Luke.

Luke
©Luke by anokaxlegolas

Seul espoir de la galaxie à l’époque où l’Empereur Palpatine régnait sans partage sur celle-ci, il devint à force de volonté un excellent Chevalier Jedi bien que sa formation commença très tardivement. Il fut un grand Maître Jedi qui parvint à reconstruire l’Ordre Jedi tout en lui insufflant un renouveau bienvenu. Apportant une nouvelle vision à cet ordre ancien, il abrogea bon nombre de règles strictes – à commencer par l’interdiction de mariage pour les Jedi – ce qui ne diminua en rien l’efficacité des jeunes – et moins jeunes – Jedi qui le rejoignirent pour former le Nouvel Ordre Jedi au sein de la Nouvelle République Galactique.

Note : pour cette partie, je me suis volontairement centrée sur les informations issues de l’univers « Légende » concernant Luke Skywalker. J’ai volontairement mis de côté le Canon afin de ne pas spoiler SW VIII entre autre. Les informations sur le Nouvel Ordre Jedi et le renouveau apporté par Luke ne sont donc pas canoniques. En outre – et cela ne concerne qu’elle – votre guide Ark-a-DY, préfère largement le destin réservé à Luke dans l’univers « Légende » plutôt que dans l’univers Officiel. Mais c’est là un autre débat.

Puisque vous voilà maintenant familiarisés avec la notion d’Ordre Jedi, voici un petit argumentaire pour/contre les rejoindre.

5 raisons de rejoindre l’Ordre Jedi.

Parce que vous protégerez les principes de la République.

En rejoignant l’Ordre, vous deviendrez un Gardien de la Galaxie ! Ah, non, pardon, c’est Gardien de la Paix le titre officiel. Mais bref, ça en jette quand même non ? Sans parler du titre de Chevalier ou de Maître. Vous pourriez même dans certains cas être considéré comme un sauveur. Avouez tout de même que ça claque !

Cependant la vanité est interdite aux Jedi, aussi évitez de trop montrer que ces titres vous enorgueillissent. Par ailleurs, ils ne sont pas là pour faire joli mais bien parce que vous avez pour mission de défendre les principes de la République. Ce qui tombe bien, pour vous les principes sur lesquels repose la République sont les grands principes qui guident votre vie. Ce rôle de gardien, de protecteur et de guide vous est donc clairement destiné.

En effet, même si le monde n’est pas parfait, vous êtes là pour veiller à ce qu’il le devienne. Ainsi que pour apporter au reste de la galaxie les bienfaits de ladite République. Pour y parvenir vous réaliserez ainsi maints voyages – aux frais du Sénat bien sûr ! – tout en essayant au maximum d’user de diplomatie et de persuasion plutôt que de votre sabre. Et oui, rappelez-vous : « un Jedi utilise son sabre pour la connaissance et la défense, jamais pour l’attaque. »

Ce qui tombe bien si vous n’êtes pas un fervent partisan du combat et que les principes de paix, de liberté et de justice sont votre leitmotiv.

Parce que vous apprendrez la Sérénité, la maîtrise de soi et le détachement.

La méditation c’est votre truc ! Jusque-là, vous n’avez encore rien trouvé de mieux pour pouvoir vous détacher de vos émotions et agir sans aucunes pensées parasites, sentiments déplacés ou peurs cachées. En outre, sans émotions, sans passion et sans sentiments, les choses vous semblent tout de suite plus faciles à appréhender et à gérer. Ça tombe bien, les Jedi se doivent de se détacher de toutes envies, de tous désirs. C’est ainsi qu’ils atteignent la Sérénité absolue qui fait partie intégrante de leurs préceptes. Et c’est bien connu, lorsque l’on est serein, tout va pour le mieux.

De plus, grâce à la méditation vous atteindrez un état de détachement total. Fini de se laisser gouverner par ses passions, plus de crises de colère, plus de peur, plus de doutes, plus de cœur brisé. Une fois détaché de toutes émotions vous serez donc à même d’accomplir n’importe quelles missions, de laisser la Force vous guider et diriger votre destin.

Et finalement, s’abandonner complètement à la Force et ne plus avoir à réfléchir à ses actes ça peut avoir du bon ! D’autant que celle-ci prendra donc le pas sur votre réflexion et guidera vos intuitions vers le plus juste chemin à suivre. Comme le dit si bien Yoda « À vos intuitions vous fier, il faut. »

À l’écoute de ces dernières, peut-être aurez-vous même la possibilité d’entrapercevoir l’avenir. Le vôtre ou celui de la galaxie. Même si « toujours en mouvement est l’avenir. »

Parce que vous apprendrez à maîtriser un pouvoir inimaginable.

Je parle bien sûr de la Force. Après tout, que serait un Jedi sans elle ? Faire voler des objets, dévier des tirs blaser, influencer des êtres vivants… Tout ça vous serait impossible si vous n’aviez pas appris à maîtriser la Force – Unificatrice de préférence pour vous conformer aux desiderata l’Ordre ! Alors bien sûr, l’apprentissage d’un tel pouvoir est long et difficile. Mais une fois que vous avez acquis la capacité d’utiliser correctement vos pouvoirs, c’est toute une nouvelle voie qui s’ouvrira à vous.

Grimper une falaise ? Facile, deux-trois sauts assistés de la Force et vous voilà arrivé. Survivre à une fusillade ? Un peu de concentration, un peu d’instinct et vous dévirez les tirs blaster. Pousser un jeune à cesser son trafic et rentrer réfléchir à son avenir ? Un peu d’influence mentale et c’est fait ! C’est sûr qu’à côté de ce genre de pouvoirs, le commun des mortels doit se sentir bien démuni.

Méfiez-vous cependant à ne pas trop vous reposer dessus. Si cette dernière venait à vous faire défaut – oui, dans la Galaxie il existe quelques créatures capables de faire disparaître la Force ! – vous vous retrouveriez très vite démuni si vous n’avez pas pris le temps de vous entraîner à agir sans elle. Souvenez-vous des paroles de Mara Jade : « Trop de Chevaliers Jedi se fient à la Force comme si elle était la solution à tout. »

N’empêche, manipuler la Force, c’est la classe !

Parce que vous aurez un sabre laser.

Franchement, quoi de plus classe que de manipuler un sabre laser ? Arme du Jedi par excellence, cette dernière peut, en outre, avoir plusieurs formes : sable classique, sabre à double lame, sabre à double phase. Ou alors, la plus classe de tous : le fouet laser. Bien sûr, cette dernière version du sabre laser n’est pas à la portée de tous, mais avec un peu d’entrainement… Autant vous dire que lorsque vous sortez votre sabre laser – en dernier recours – au cours d’une négociation qui s’apprête à tourner mal, ça peut calmer bien des esprits. Et éviter bien des ennuis.

En plus, ce sera à vous de forger votre propre sabre après avoir obtenu votre cristal sur Ilum. S’ouvre alors à vous tout un monde de possibilités pour créer et personnaliser votre arme, lui donnant un style et une forme unique qui vous correspond. On en parle de toutes les couleurs de cristaux disponibles ? Parce que non, vert et bleu ne sont pas les seules couleurs valables pour un Jedi ! On a aussi blanc, cyan, orange, jaune, rouge, violet et viridien. On en parle aussi du sabre à poignée incurvée de Dooku qui fut – pour rappel – construit bien avant que ce dernier ne succombe au côté Obscur ?

En plus, la fabrication du sabre laser est un des secrets les mieux gardé de la galaxie. Si ce n’est pas la classe d’être un des rares détenteurs d’un tel secret…

Parce que vous aurez tout un Ordre derrière vous pour vous soutenir.

Alors, certes l’attachement est prohibé. Mais tous les Jedi vous le diront, au sein de l’Ordre il y a certain de leurs compatriotes qu’ils apprécient et d’autres… qu’ils apprécient moins (rappel : la haine n’est pas tolérée, elle est la marque du côté Obscur !). Il n’empêche, que vous les appréciez ou non, tous les membres de l’Ordre font cause commune. Et c’est toujours sympa de savoir qu’il y aura toujours du monde pour vous soutenir et vous aider.

D’autant plus qu’avec votre titre d’Ambassadeur du Sénat Galactique, vous avez l’assurance d’avoir le soutien dudit Sénat et de la République en cas de nécessité pour faciliter certaines missions. Ou pour vous sortir d’une situation délicate. Et ça ce n’est pas négligeable, parce que je peux vous assurer qu’en tant que Jedi vous aurez régulièrement des missions délicates à mener.

En outre, si vous êtes fidèle à l’Ordre, celui-ci vous sera fidèle également. En cas de besoin, il y aura donc toujours un autre Jedi pour venir vous sortir du pétrin dans lequel vous vous serez peut-être fourré. Demandez donc à Obi-Wan Kenobi… Il vous dira que sur Géonosis, c’est presque la totalité de l’Ordre Jedi – sans compter les milliers de soldats clones – qui se sont déplacés pour venir à son secours face aux Séparatistes !

Bon, ok, à la base ils venaient surtout capturer Dooku. Mais quand même, pouvoir faire confiance à ses frères d’armes c’est un vrai plus !

5 raisons de ne pas rejoindre l’Ordre Jedi.

Parce que le Code est extrêmement strict et votre engagement doit être absolu.

La vie d’un Jedi est une vie de sacrifices.

Lorsque l’on vous détecte en tant que sensible à la Force, l’Ordre vient vous prendre, souvent alors que vous n’avez que quelques mois. Oui, vous prendre. Comme ça, ni plus ni moins ! Quant à votre famille, vous ne la reverrez jamais. C’est là le tout premier sacrifice qu’il vous faudra accomplir en tant qu’Initié. Par la suite, il vous faudra vous conformer au Code, extrêmement strict et d’autres sacrifices vous seront encore demandés tout au long de votre vie.

N’oubliez pas, en devenant Jedi, vous prenez, à l’égard de l’Ordre, un engagement qui interdit toutes relations avec qui que ce soit. Et oui, « l’attachement, mène à la jalousie. À l’ombre de la convoitise il grandit. » Laissez donc tomber l’idée de draguer une jolie twi’lek en vous présentant comme sauveur de la galaxie, de vous marier avec une sénatrice, de fonder une famille et d’avoir des enfants. L’Ordre n’accepte pas ces comportements. Vous pouvez dès à présent supprimer de votre esprit jusqu’à la notion même d’amour, de mariage ou de parentalité. Eh, ce n’est pas pour rien que les Jedi sont assimilés à des moines.

Enfin, ultime sacrifice, un Jedi se doit d’être prêt à faire don de sa vie pour en sauver d’autres. Ce n’est pas forcément à la portée de tout le monde. Mais c’est ce que l’Ordre attendra de vous en cas de nécessité.

Alors vous vous sentez l’âme altruiste ou pas ?

Parce que les responsabilités ce n’est pas votre truc.

« Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités. » Ce n’est pas moi qui le dis, c’est Ben Parker. Il n’empêche qu’il a raison. En développant votre pouvoir de Jedi vous vous retrouverez avec tout un tas de responsabilités morales ou éthiques que vous allez devoir pleinement assumer.

Est-ce éthique de sacrifier un être pour en sauver des centaines ? D’influencer les pensées d’un autre être-vivant ? De même, en tant que diplomate/négociateur, vos responsabilités seront multipliées. Comment pouvez-vous prendre une décision parfaitement juste et équitable pour tous et ne pas déclencher de conflit ? Êtes-vous en droit d’imposer des règles à une population entière ? Ce genre de responsabilités peut donc peser très lourd sur vos épaules et il faut avoir le cran de les accepter.

Quant à la responsabilité de former et guider un apprenti sur la voie de la Force, n’en parlons même pas ! Ou, si tient, parlons-en. Parlons d’Obi-Wan Kenobi qui pendant des années s’est reproché son incapacité à prévoir ce qu’Anakin allait devenir. Parlons d’Obi-Wan Kenobi, oui encore lui, qui pendant des années s’est rendu responsable de la mort de centaines de Jedi et de la chute de l’Ordre à cause des actes de son ancien Padawan. Ou, si vous préférez, parlons de Luke Skywalker, parti se cacher à l’autre bout de la galaxie pour ne plus penser à son échec dans la formation de Ben Solo.

Alors, vous êtes prêt à assumer le fait de porter le destin de milliers de vies sur vos épaules ?

Parce que malgré tout l’Ordre Jedi reste limité dans ses actions.

« Nous sommes des Jedi. Nous ne décidons pas du cours de nos vies. » Qui-Gon Jinn disait vrai, il ne faut donc pas croire de bêtises ! Être Jedi, ce n’est pas forcément faire tout ce qu’on veut.

Au contraire, vous êtes plutôt limité dans vos actions. Et pas seulement par le Conseil Jedi qui vous impose d’aller sur telle ou telle planète. Les membres ne sont pas là que pour vous casser les pieds. Eux aussi se retrouvent limités dans leurs actes et leurs décisions par le Sénat Galactique. Croyez-moi, le Sénat – et surtout le Chancelier – sauront régulièrement vous rappeler que c’est eux qui ont le dernier mot.

Et lorsque, tout sourires, le Chancelier exigera de parler en tête-à-tête avec l’un de vos étudiants les plus prometteurs, même si ça ne vous plait pas, vous vous tairez et vous laisserez faire. Quand vous réaliserez alors qu’on vous l’a fait à l’envers, que votre plus grand ennemi – qui se cachait juste sous vos yeux – a trop bien préparé le terrain et s’est ouvert une voie royale pour pervertir vos disciples et éliminer votre Ordre, il sera trop tard… Tout ça parce que le Sénat et le Chancelier vous ont limité dans vos actions et vos missions et ne vous ont pas laissé faire ce qui vous semblait juste. Or, agir en dehors de la juridiction du Sénat, aurait impliqué de renier les préceptes de la République auxquels vous avez prêté allégeance…

Et oui, c’est bien beau d’avoir des principes, mais ça complique un peu les choses parfois…

Parce que vous allez risquer votre vie. Tout le temps !

Alors, officiellement, les Jedi sont des Gardiens, pas des Guerriers. Il n’empêche, en tant qu’ultime rempart pour protéger la République, vous allez quand même devoir combattre car, Maître Windu le disait : « tout au long de notre histoire les Jedi ont pris les commandes en période de guerre ». Et je ne parle pas simplement d’un petit combat ici ou là pour défendre votre vie lorsqu’une négociation tourne mal. Non ! La Guerre des Clones par exemple, ça vous parle ? Dans ce cas vous n’êtes pas sans savoir que les Jedi étaient Commandants ou Généraux dans cette guerre. Et qu’ils se retrouvaient donc très généralement en première ligne.

Et je vous épargne les détails mais les Jedi ont également participé à la Grande Guerre de l’Hyperespace, la Grande Guerre des Sith, aux Guerres Mandaloriennes, à la Grande Guerre Galactique et aux Nouvelles Guerres Sith. Au temps pour le côté Gardien et pas Guerrier…

En outre, méfiez-vous, l’Ordre Jedi a tendance à attirer les convoitises et les jalousies. Et pour un peu qu’un Seigneur Sith finisse par prendre le pouvoir dans la galaxie, vous vous retrouverez illico presto avec un Ordre 66 aux fesses ! Ainsi que votre tête publiée sur de magnifiques affiches à destination des chasseurs de primes. Et oui, la grande Purge Jedi ce n’est pas une légende ! Il y en a même eu deux au cours de l’histoire de la galaxie. Et la deuxième a laissé un Ordre exsangue et fortement diminué qui peine encore à s’en remettre.

Alors, vous êtes prêt à combattre ?

Parce que l’éthique de l’Ordre Jedi est discutable.

Clairement, entre les écrits du Code et les actes, c’est très différent. Par exemple, l’Ordre vous imposera la formation d’un Padawan, tout en vous interdisant de développer plus qu’une simple relation professeur/étudiant. Sérieux, qui est capable pendant plus de 10 ans de voir grandir un gosse et le former, sans finir par le considérer comme un fils ou un frère ? D’une certaine manière, l’Ordre vous encouragera donc à développer une forme d’attachement et de sentimentalisme à travers ce type d’enseignement. Et ce malgré le Code. Paradoxe.

Et au passage, on en parle des Chevaliers défendant les principes de liberté et de paix de la République tout en menant une armée d’esclaves au combat ? Non parce que sérieusement, les Clones sont avant tout des êtres-vivants. Pas des machines comme les droïdes qu’ils combattent ! Pourtant, à part mourir au combat, ils n’ont aucun choix, aucune liberté et ne sont rien d’autre finalement que les esclaves consentants de la République. En tant que membre de l’Ordre pourtant, vous laisserez faire. Pire encore, vous devrez accepter de les utiliser tels des marchandises remplaçables, vous asseyant par là-même sur un des principes fondamentaux de la République que vous défendez. Ça a de quoi hérisser les poils !

Mais, comme l’a si bien expliqué Maître Qui-Gon Jinn à son Padawan autrefois : « En tant que Jedi tu seras appelé à faire des choses qui ne te plaisent pas, Obi-Wan. Notre chemin n’est pas toujours aisé à suivre. »

Alors, la règle du « faites de ce que je dis, pas ce que je fais » ça vous inspire ?

Pour aller plus loin…

Maintenant que vous vous êtes fait une idée de l’Ordre Jedi, je vous propose de poursuivre votre quête d’informations en passant à la partie suivante : l’analyse sur l’Empire Sith. Elle sera suivie de celle sur les Jedi Gris. Nous y aborderons tout ce qu’il vous reste à savoir avant de choisir votre voie.

Sources

Le Manuel du Jedi – Code pour les Etudiants de la Force, édition Larousse.

L’Univers étendu « Légende » essentiellement, à travers divers romans :
L’Aube des Jedi, de Tim Lebbon.
L’Attaque des Clones, de Michael A. Stackpole.
– La Guerre des Clones – 1. Point de Rupture, de Matthew Stover.
La Revanche des Sith, de Matthew Stover.
– Série Le Nouvel Ordre Jedi, de divers auteurs.
– et bien d’autres, ça serait trop long de tous les citer ici….
et comics :
La Genèse des Jedi, tomes 1 à 3, éditions Delcourt.
Jedi, tomes 1 à 8, éditions Delcourt.

Et l’univers « Canon » :
– Star Wars Épisodes I à VIII de Lucasfilms.
– Série TV The Clones Wars, de Lucasfilms.

Et comme toujours les sites Star Wars universe, Starwars Holocron et Anakinworld.

Une réponse sur “Jedi ou Sith : dois-je rejoindre le côté Lumineux de la Force ? (1/3)”

  1. La philosophie des Jedi est plutôt intéressante et juste, mais clairement, l’Ordre en lui même est trop profondément enfoncé dans ses traditions et ses dogmes pour laisser chacun exploiter correctement – et à sa manière – son potentiel. De plus je suis assez d’accord sur le côté : « faites ce que je dis, pas ce que je fais. » Clairement, sur la fin des années -18 (période « La revanche des Sith »), les Jedi se sont laissés dépasser et entraîner par les politiciens, et ils ont perdus leur indépendance pour ne plus servir que le Chancelier à défaut de la République. Et c’est bien dommage…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.