Cover Série The Witcher Netflix

The Witcher – Qu’attendre de l’adaptation The Witcher en série, quel Challenge pour Netflix ? (2/2)

Je ne suis pas scénariste et ne bosse pas pour Netflix. Je n’ai pas d’actions chez CD Projekt, mais on peut dire que je suis une grande fan de l’univers ensorcelant d’Andrzej Sapkowski. C’est à ce titre je me permets d’avoir en tête quelques attentes relatives à l’adaptation de cette œuvre – qui vous l’aurez compris – ne me laisse pas indifférente ! Voici donc un article dans la continuité des écrits précédents et qui portera une fois encore sur l’univers du fameux sorceleur Geralt de Riv. J’aborderais plus personnellement mes attentes quant à l’adaptation à venir sur Netflix avec quelques références aux rebondissements qui ont déjà secoué la toile.

Enfin, si vous ne l’avez pas lu, voici la partie 1 de cet article : The Witcher – Des livres, en passant par les jeux vidéos, quel contexte pour la série Netflix à venir ? (1/2)

Il ne s’agit ici que de mon avis personnel, merci d’en prendre note 😀
Je ne rentrerais pas dans les détails des contenus des romans dans cet article, ni dans le détail des personnages pour éviter tout spoiler.

À propos de la série Netflix

« Netflix est le premier réseau mondial de télévision sur Internet avec plus de 100 millions de membres dans plus de 190 pays et plus de 125 millions d’heures d’émissions de télévision et de films par jour, y compris des séries originales, des documentaires et des longs métrages. Les membres peuvent regarder autant qu’ils le souhaitent, à tout moment, n’importe où, sur presque tous les écrans connectés à Internet. Les membres peuvent jouer, faire une pause et reprendre le visionnage, le tout sans publicité ni engagement. » – Source : Netflix

Ce que l’on sait de la série Netflix

« Basé sur la série fantasy à succès, The Witcher est un conte épique sur le destin et la famille. Geralt of Rivia, un chasseur de monstres solitaire, s’efforce de trouver sa place dans un monde où les gens se révèlent souvent plus méchants que les bêtes. Mais quand le destin le pousse vers une puissante sorcière et une jeune princesse au secret dangereux, les trois doivent apprendre à naviguer ensemble dans le continent de plus en plus instable. » – Netflix

La série Netflix The Witcher sera composée de 8 épisodes d’environs 1h qui seront disponibles à partir du 20 décembre 2019. Elle est créée par Lauren Schmidt Hissrich (The West Wing, The Defenders, Daredevil) et est donc basée sur les livres de la saga éponyme Le Sorceleur d’Andrzej Sapkowski. Si Lauren Schmidt Hissrich a déjà annoncé pouvoir développer la série sur au moins sept saisons, seul deux saisons sont pour l’instant officiellement annoncées.

Quel contexte pour cette adaptation ?

Le succès de l’adaptation du jeu vidéo a souvent éclipsé le succès des livres et pendant longtemps beaucoup de joueurs ignoraient en effet, moi la première, que les jeux vidéos étaient basés sur l’œuvre du polonais Andrzej Sapkowski. Ceci étant, je pense que ce n’est plus le cas aujourd’hui, l’information ayant été relayé sur les réseaux sociaux à de nombreuses reprises depuis. L’important est donc de comprendre que les jeux vidéos CD Projekt The Witcher I, II et III sont déjà en soit déjà une libre adaptation des romans. Par conséquent c’est bien aux œuvres d’Andrzej Sapkowski qu’il faut se référer en premier lieu pour comprendre les clés de cet univers.

Son œuvre se décline en neuf volumes que l’on découpe généralement en deux. Les recueils de nouvelles qui introduisent l’univers du Sorceleur, ainsi que certains éléments important de la Saga. De l’autre côté les romans constituants ce que l’on appelle la « Saga du Sorceleur » qui se penchent plus précisément sur les épopées vécues par Geralt de Riv et Ciri. N’hésitez pas à vous référer à cet autre article pour savoir dans quel ordre lire les livres.

Quelles attentes pour cette adaptation ?

Qu’il s’agisse de la série Netflix, du jeu vidéo The Witcher ou de tout autre forme d’adaptation à venir, il y a donc quelques fondamentaux à poser qui se résument à :

1 – Des personnages fidèles au livre

J’attends que les personnages de la Saga soient fidèles à l’œuvre originale. Que ce soit par l’aspect physique ou encore psychologique des personnages, leur âge (car on voit trop souvent des personnages plus jeunes incarner des rôles pour plaire à une audience spécifique).  De mon point de vue, il ne sert à rien de s’inspirer d’une œuvre pour en dénaturer les personnages. Ils sont suffisamment détaillés et travaillés par l’auteur pour que l’on respecte ses choix. Je pourrais donc accepter un changement de couleur de cheveux, quelques années de plus ou de moins, mais pas de voir la personnalité des protagonistes changer du tout au tout.

L’idée que certains personnages phares soient absents… serait également une véritable déception. Il faut comprendre que l’originalité et l’humour des romans provient en grande partie des protagonistes qui tournent autour de Geralt et qui le rejoignent dans son aventure. Ils apportent beaucoup de variété du fait de leur race et statut, qu’ils soient nain, magicien, barde, guerrier ou encore archer. De ce fait, il me semble difficile d’obtenir ce savoureux mélange en retirant l’un ou l’autre de ses compagnons d’aventure pour le moins atypiques.

Un point dont l’équipe Netflix a parfaitement conscience, admettant elle-même :

« Les personnages sont originaux, amusants et toujours surprenants et nous avons hâte de les donner à voir à Netflix. » – Sean Daniel et Jason Brown

Sur son fil Twitter Lauren Schmidt Hissrich avait dressé un portrait rapide de sa vision des personnages principaux dont voici un extrait ci-dessous. À voir maintenant lors de leur apparition à l’écran ce qu’il sera fait !

« Jaskier est extravagant, mufle, lâche, loyal, et fait croire à tout le monde qu’il est idiot alors que c’est lui qui ramène souvent Geralt à la réalité.

« Triss est bourrée de cran, idéaliste, anxieuse, en proie au conflit, jeune, naïve, manque de confiance, facilement manipulable, ce qui contraste avec son statut de magicienne. Aimerait ne pas être la dernière quand il est question d’amour. » – Lauren Schmidt Hissrich

Mes attentes :  90% de fidélité.

2 – Un univers préservé (géographie, géopolitique, spiritualité)

L’univers est l’un des principal intérêt de faire le choix d’une adaptation à partir d’une œuvre déjà écrite. Et celui d’Andrzej Sapkowski est plus que développé. Il y a beaucoup de détails sur les villes, les mœurs et les coutumes qui ont d’ailleurs contribué au succès du jeu vidéo. J’espère donc retrouver cette ambiance qui fait la force des romans.

La Saga du Sorceleur comporte également des événements clés que j’aurais beaucoup de mal à ne pas voir figurer d’une manière ou d’une autre, que ce soit au travers de flashback, au cours d’une discussion ou dans l’intrigue elle même. L’histoire de Geralt est ponctuée de nombreux faits et d’événements, allant des guerres aux coups d’État en passant par la Conjonction des Sphères et c’est ce contexte que l’histoire de la série devra intégrer.

Au delà de la géographie et la la politique, l’univers sur sorceleur est riche en monstres épiques comme le jeu vidéo à d’ailleurs su le retranscrire, il est donc primordiale que le bestiaire soit présenté à l’écran.

Mes attentes :  80% de fidélité.

Pour les 20% restants je serais en mesure d’accepter des ajouts dans le bestiaire par exemple, dans la mesure où cela respecte un minimum l’œuvre bien entendu…

3  – Une histoire globale respectée

Si l’Histoire avec un grand H de l’univers doit être respectée, les péripéties auxquels fait face Geralt seront sans doute plus un moins respectées selon la place chronologique de l’adaptation par rapport à l’œuvre originale. Quoi qu’il en soit la série devra trouver sa place sans cette Histoire, et une place aussi cohérente que possible.

Mes attentes :  65% de fidélité.

Le jeu vidéo a marché sur un terrain assez glissant à ce niveau. Portant son choix sur une histoire qui se déroule théoriquement après la Saga mais reprenant dans une chronologie un peu mouvementée des événements ultérieurs. Il nous reste donc à découvrir les choix que Netflix mettra en place dans sa propre Saga.

Enfin, adapter un livre en série ou en jeu – ou peut-être un jour en film, qui sait ? – nécessite de nombreux changements, pour des questions de format, de réalisation et d’effet de surprise. C’est pourquoi aujourd’hui les adaptations sont en général « librement inspirées » de leurs œuvres originales et non un miroir de l’œuvre originale. Après tout, que serait Game Of Thrones si la fin nous était déjà connue ? On pardonnera donc tout à Netflix – ou presque – si tout du moins l’esprit et l’ambiance du livre demeurent préservés. En attendant, rien ne nous empêche d’établir ici quelques points de repères.

Quel Challenge pour Netflix ?

Ce n’est pas la première fois que cette saga fait l’objet d’une adaptation pour le petit écran. Une fiction télévisuelle polonaise a déjà vu le jour en 2002, mais elle n’avait pas reçu un accueil extrêmement chaleureux. Sapkowski n’ayant d’ailleurs jamais caché sa déception à ce sujet. L’auteur n’est pas non plus un grand admirateur des jeux vidéo réalisés par CD Projekt. Mais cette fois, le romancier semble très emballé par le projet du géant du streaming.

Netflix profite également d’un investissement du public très important, en effet très présent sur les réseaux sociaux nombre de personne n’hésitent pas à commenter et réagir à l’ensemble des nouveautés concernant la série. Mais c’est aussi toute la difficulté du projet, les attentes sont grandes et les déceptions le seront d’autant plus si le projet ne convient pas à son audience.

Eclipser le jeu vidéo

Se baser sur l’œuvre originale, et faire oublier le jeu aux fans qui ont passé des centaines d’heures dessus, tout en comblant l’attente d’un public investi dans l’attente d’une série épique en devenir. C’est sans aucun doute l’un des challenge les plus difficiles pour Netflix. Et quand on voit les réactions enflammées de la Toile à la sortie des premières images d’Henry Cavill incarnant Geralt… On comprend vite que le challenge est loin d’être facile. Si Netflix a repéré le potentiel d’une adaptation de la saga littéraire du Sorceleur, il est clair que le groupe américain s’expose à beaucoup de critiques de la part de cette communauté qui chéri le jeu vidéo et ne tolère pas beaucoup ce qu’elle considère rapidement comme des écarts envers le jeu.

C’est bien là tout le problème d’ailleurs, le jeu n’est jamais qu’une adaptation parmi d’autres, mais une adaptation tellement forte et tellement présente dans l’esprit du public qu’il sera difficile de le supplanter. Les premiers montages réalisés sur Twitter ne sont-ils pas justement des artworks du jeu combiné avec des photos de l’acteur Henry Cavill ? Des artworks du jeu vidéo présents aujourd’hui même sur les couvertures des romans.

Ce challenge n’est pas des moindre. Il va falloir faire oublier aux joueurs l’image qu’ils ont de leur jeu préféré ! Une transition pour le moins délicate.

Apporter de la nouveauté tout en respectant l’œuvre originale

À l’image des séries comme Game Of Thrones, on attend donc un minimum d’originalité et de surprise pour cette adaptation de The Witcher. En tant que lectrice des livres j’attends de l’adaptation d’un film qu’elle soit particulièrement fidèle, qu’elle représente la geste du Sorceleur telle que décrite dans le roman. Étonnamment j’attends moins de fidélité dans le cadre d’une série. En effet, le jeu vidéo avait à mon sens trouvé de bonnes alternatives pour respecter l’œuvre tout en conservant une liberté sur les événements dans le jeu. Pour autant le jeu reprend des pans entier des livres et beaucoup de scènes clés ont déjà été retranscrites au sein de cinématiques vibrantes. Dans ce contexte quels seront alors les choix faits par Netflix ?

Pour conclure, en m’inspirant des propos d’Andrzej Sapkowski lui même* :

« Je suis ravie que Netflix fasse une adaptation de cette saga, pour peu qu’il reste fidèle au matériau de base et aux thèmes de l’œuvre originale. C’est avec beaucoup de hâte et d’impatience que j’attends de voir ses personnages qui me tiennent particulièrement à cœur prendre vie. Cette série a, à mon sens, toute les cartes en main pour connaître le succès de Game Of Thrones. » – Aëla

*« Je suis vraiment ravi que Netflix fasse une adaptation de mes histoires, et reste fidèle au matériau de base et aux thèmes que j’ai écrits depuis trente ans, a-t-il détaillé dans un communiqué. J’ai hâte de mettre mes efforts en commun avec cette équipe pour donner vie à tous ces personnages. » – Andrzej Sapkowski

N’hésitez pas en commentaire de cet article à parler de vos attentes vis-à-vis de la série !

Sources

https://media.netflix.com/en/press-releases/the-witcher-saga-coming-to-netflix

Twitter Lauren S. Hissrich

 

2 réponses sur “The Witcher – Qu’attendre de l’adaptation The Witcher en série, quel Challenge pour Netflix ? (2/2)”

  1. Bonjour Narsci,

    Je pense m’attaquer à un article à ce sujet prochainement. Je trouve la série plutôt sympathique. Quelques manques de prise de risques au niveau des personnages et un point négatif sur la chronologie un peu difficile à suivre, égale aux livres pour le coup mais que j’espérais être traitée différemment pour le grand public. Henry Cavill est intéressant en Geralt, mais je trouve le Geralt des jeux plus réaliste. Jaskier est intéressant et sa relation avec Geralt plutôt bien retranscrite, cependant le personnage manque peut-être un peu du côté dandy du Jaskier du livre, là où celui de la série a parfois plus le rôle du pitre. Le combat du Mont Sodden qui n’apparaît qu’entre les mots dans les livres a été très agréable à découvrir également. Voilà, en résumé une série sympathique, qui prend des libertés et assez peu de risques, agréable à suivre, qui peut perdre le grand public dans cette première saison. J’ai hâte de voir les nouvelles saisons et le traitement qui sera fait sur les nouveaux personnages. Et vous, quel est votre avis ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.